Congo-Brazzaville: Le ministère de l'Environnement accompagne l'action de l'Union européenne

La ministre du Tourisme et de l'Environnement, Arlette Soudan Nonault, a pris part le samedi 15 février à une opération de ramassage de déchets, initiée par l'ambassadeur de l'Union européenne (UE) en partenariat avec l'Institut français du Congo.

Pour cette première action organisée à Brazzaville, l'ambassadeur de l'Union européenne, Paula Mateus, a choisi la forêt de la Patte-d'oie à côté du siège du ministère des Affaires étrangères. L'insalubrité qui domine les villes du pays, semble être aux antipodes de la politique du gouvernement en matière d'environnement.

Dès les premières heures de la matinée, les participants ont pris d'assaut les espaces verts de la forêt de la Patte-d'oie. Chacun ganté a pu récolter des déchets plastiques, des métaux et papiers, qui vont être recyclés spécifiquement et vont servir à la fabrication de marionnettes géants par un collectif d'artistes, et sera la principale attraction d'un carnaval vert qui sera organisé et lancé à l'occasion de la semaine de l'environnement et de la diplomatie climatique célébrée le 5 juin de chaque année. Cette opération a permis également d'appeler chaque citoyen à préserver l'environnement et à lutter contre le réchauffement climatique.

« L'UE nous a fait l'amitié de nous convier en tant que citoyens à prendre part à cette action de nettoyer notre propre environnement. Vous savez qu'il y a urgence sur le plan du climat de veiller à la conservation de l'environnement », a indiqué la ministre du Tourisme et de l'Environnement.

Satisfait par cette marque d'attention accordée à cette action par la ministre, l'ambassadeur de l'UE a déclaré : « Nous travaillons très bien ensemble ».

Cette activité a connu également la participation des écoliers de Saint Exupéry, de l'école spéciale de Brazzaville et ceux de l'orphelinat de Nazareth. La première opération de ce type avait été lancée à Pointe-Noire, lors du sommet des Nations unies sur l'Action climat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.