Sénégal: Macky Sall réitère son appel à un changement de comportement sur les routes

Dakar — Le chef de l'Etat, Macky Sall, a appelé de nouveau samedi les conducteurs à bannir certaines pratiques au volant estimant qu'il était inacceptable de jouer avec la vie des gens sur les routes.

"Je demande à ce que les chauffeurs soient formés et sensibilisés sur les dangers de certains actes qu'ils font sur les routes.

On ne peut pas accepter que des conducteurs s'adonnent à des courses poursuites. Ils doivent savoir qu'ils transportent des individus", a-t-il notamment déclaré samedi à Sébikotane.

Présidant la Journée du transporteur organisée dans cette localité du département de Rufisque, le président de la République a dit que les conducteurs ne devaient plus jouer avec la vie des personnes qu'ils transportent.

La manifestation était à l'initiative de l'Association pour le Financement des Transports Urbains (AFTU), dont les membres sont les promoteurs des minibus en circulation à Dakar et à l'intérieur du pays.

Il s'est ainsi réjoui de l'ouverture dans la zone d'un centre de formation où seront formés les chauffeurs aux métiers de la conduite et à d'autres aspects liés à la technique des voitures.

Macky Sall a par ailleurs fait savoir qu'une loi d'orientation du secteur des transports allait bientôt être votée.

Celle-ci aura pour but d'harmoniser les modes de transport au Sénégal, prenant notamment en compte le Train express régional (TER), le Bus rapide transit (BRT) et les autres transports en commun, a-t-il expliqué.

Le chef de l'Etat a dans le même temps invité les banques et autres structures des finances à revoir à la hausse les crédits alloués aux transporteurs afin qu'ils puissent renouveler le parc automobile.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.