Sénégal: Supposées malversations au COUD - Les avocats de Cheikh Oumar Hanne mettent en demeure Pape Ale Niang et cie

15 Février 2020

Les avocats du ministre de l'Enseignement supérieur, Cheikh Oumar Hanne, ont fait face à la presse hier, vendredi 14 février. Dans leur face-à-face avec les journalistes, ils ont fait part de leur détermination à mener le combat judiciaire afin de rétablir la «vérité des faits» sur des scandales que leur client aurait commis à la direction du Centre des œuvres universitaires de Dakar.

En conséquence, ils disent donner 10 jours à Pape Alé Niang, auteur du livre «Scandale au cœur de la République-Dossier du Coud», à Mody Niang qui a préfacé le livre du journaliste et de Nafi Ngom Keita, ancienne présidente de l'Ofnac, d'apporter les preuves de leurs accusations.

Le pool d'avocats du ministre de l'enseignement Supérieur, Cheikh Oumar Hanne, composé de Me El Hadji Diouf, Baboucar Cissé, Babacar Ndiaye et Fatoumata Sall, ont fait face à la presse hier, vendredi 14 février, pour disent-ils, rétablir la «vérité des faits» sur les supposées malversations qu'aurait commis leur client quand il était directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) et mises à nu dans le rapport 2015 de l'Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac).

Selon Me Babacar Ndiaye, depuis 2015, leur client subit les attaques de gens qui se disent défendre l'intérêt de la Nation, or, ils ne sont intéressés que par leurs propres personnes. Pis soutient-il, l'invitation des membres de l'opposition à la publication du livre de Pape Ale Niang, «Scandale au cœur de la République-Dossier du Coud», le 1er février dernier, démontre une volonté de nuire au régime du président Macky Sall en passant par le ministre de l'Enseignement Supérieur. Me Baboucar Cissé, soutient qu'il est donné à Pape Ale Niang et à Pape Mody Niang, un délai de 10 jours pour apporter des preuves sur les faits évoqués dans le livre.

L'ancienne présidente de l'Ofnac Nafi Ngom Keita, devra aussi répondre devant la justice pour complicité de diffamation, a dit Me Baboucar Cissé. Son confrère Me Babacar Ndiaye a déclaré, quant à lui, que le rapport de l'Ofnac, à l'origine du livre de Pape Ale Niang a des manquements. Selon la robe noire, les enquêteurs de l'Ofnac, n'ont pas donné à Cheikh Oumar Anne, la possibilité de donner sa version des faits. Me Fatoumata Sall pense que si Cheikh Oumar Anne, fait l'objet d'attaques, c'est parce qu'il appartient à l'Alliance pour la république (Apr), mais ce n'est pas à cause d'une mauvaise gestion du Coud. Pour Me El Hadji Diouf, le désir de nuire est constant dans cette affaire.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.