Angola: La santé observe plus de trente mille passagers

Luanda — Trente et un mille 32 passagers ont déjà été observés par les services de santé angolais, du 23 janvier de cette année au 13 de ce mois, aux points d'entrée de l'aéroport international 4 de Fevereiro, à Luanda.

Ce service fait partie du plan d'urgence du ministère de la Santé (Minsa), pour éviter le nouveau coronavirus dans le pays.

L'information a été prêtée vendredi, à Luanda, par l'inspecteur de la santé du Minsa, Miguel de Oliveira, lors d'une conférence de presse sur l'état du nouveau coronavirus, précisant que 18. 045 citoyens nationaux ont été examinés et 12.987 étrangers.

Il a fait savoir qu'au cours des dernières 24 heures 819 nationaux et 630 étrangers avaient été contrôlés, soit un total de 1 449 passagers. Le responsable a rappelé que le pays n'avait pour l'instant enregistré aucun cas positif de la maladie, seulement deux citoyens suspects, dont les résultats avaient accusé négatifs.

Il a indiqué que le gouvernement avait créé deux centres de quarantaine, l'un dans la région de Barra de Kwanza et l'autre à Calumbo, dans la province de Luanda, installés à une distance de cent mètres des habitations et des écoles.

La population résidant aux abords des centres de quarantaine a été rassurée, car toutes les mesures de sécurité ont été prises et les patients hospitalisés dans ces lieux ne sont que sous surveillance épidémiologique, avec des cas asymptomatiques.

Il a fait savoir que dans le centre de Barra do Kwanza, 64 citoyens chinois sont mis en quarantaine, 21 angolais, 42 chinois et un brésilien. Il a ajouté qu'au centre de Calumbo, 21 Angolais, 28 Chinois et un citoyen ivoirien étaient mis en quarantaine.

"Les passagers en provenance de la Chine sont identifiés et dirigés vers des sites de quarantaine, où ils restent pendant 14 jours, et durant cette période, s'ils ne présentent aucune réaction symptomatique nécessitant un séjour à l'hôpital, ils ont le droit de sortir", a-t-il expliqué.

Le centre de Calumbo dispose d'une équipe multidisciplinaire, composée de cinq médecins et 44 autres techniciens de santé.

Au centre de Barra do Kwanza, trois médecins et 26 autres techniciens de santé travaillent. Le coronavirus a déjà infecté 46 997 personnes dans le monde et causé plus de 1 500 décès, principalement en Chine, épicentre de la maladie.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.