Congo-Kinshasa: Mbuji-Mayi - La BAD finance un projet d'adduction d'eau potable

D'une valeur de 27 millions de dollars américains (USD), les travaux envisagés qui ont été lancés par le Premier ministre de la RDC, Sylvestre Ilunga, permettront de fournir bientôt l'eau potable à près de 2,5 millions d'habitants dans cette ville du Kasaï oriental, correspondant à plus de 57 % de sa population.

Les travaux de réhabilitation et de modernisation du système de production et de distribution d'eau potable de la ville de Mbuji-Mayi, dans le Kasaï oriental, financés par la Banque africaine de développement (BAD), à hauteur de 27 millions de dollars américains, par la BAD, permettront de fournir bientôt l'eau potable à près de 2,5 millions d'habitants dans cette ville. Ce nombre correspond, selon APO Group, à plus de 57 % de la population de cette ville du Kasaï oriental. Il est rappelé qu'une grave épidémie de choléra avait frappé la région et la ville en 2018 faisant des dizaines de victimes. A travers ce financement, fait savoir la source, la banque permettra aussi aux bénéficiaires de réaliser des économies sur le budget des ménages en raison de la réduction des maladies d'origines hydriques. Le projet, qui durera trente-deux mois, permettra aussi de créer plusieurs emplois pendant sa phase de mise en œuvre.

Dans la consistance de ces travaux, il est précisément indiqué la réhabilitation de la station de pompage, du bâtiment administratif et des réseaux électriques et hydrauliques sur le site de Bakwa Kapanga, qui est un quartier périphérique de la ville. Il y a également la construction de deux châteaux d'eau d'une capacité de 1420 mètres cubes chacun, ainsi que la pose de près de 18 km de réseau primaire, 41 km de réseau secondaire, 127 km de réseau tertiaire et la réalisation de plusieurs branchements particuliers et quelques 860 bornes fontaines dans la zone d'influence de Bakwa Kapanga.

Lors du lancement de ces travaux par le Premier ministre congolais, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le représentant du responsable-pays de la BAD, Vadi Nsingi, a souligné l'importance de l'opération pour cette banque «en raison de son très fort impact social et son alignement à la priorité opérationnelle High 5 de la banque qui est d'améliorer la qualité de vie des populations d'Afrique ».

Il est, par ailleurs, indiqué que le portefeuille national de la BAD pour la République démocratique du Congo (RDC) au 31 décembre 2019 s'établit à 1 082 076 427,94 UC, soit environ 1,489 milliard USD. Alors que les activités de ladite banque couvrent actuellement vingt-huit projets nationaux et sept projets multinationaux. Dans le pays, par ailleurs, la BAD intervient dans les secteurs de l'agriculture, du transport, de l'eau et de l'assainissement, de l'énergie, du social/gouvernance.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Terres et Gestion Rurale

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.