Congo-Brazzaville: CHU de Brazzaville - Le ministère de tutelle et l'intersyndicale s'accordent

La réunion de concertation entre le ministère en charge de la Santé et l'intersyndicale du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B), sur les principales revendications de celui-ci, a abouti à la signature d'un relevé de conclusions.

Selon le relevé de conclusions, l'intersyndicale participera désormais aux réunions du comité de suivi du projet d'appui à la gestion du CHU-B, suivant le mémorandum entre le Congo et l'Université de Montréal, en qualité d'observateur. Une commission paritaire (intersyndicale et administration sanitaire) devrait également être mise en place pour faciliter la reprise du dialogue avec la direction générale du centre hospitalier afin de mieux aborder les points de revendication relevant de la responsabilité de ladite direction. La réactivation du comité mixte de suivi, mis en place sous l'autorité du vice-Premier ministre, afin de traiter les questions relevant du gouvernement est prévue dans le document. Il est, par ailleurs, question d'obtenir de la direction générale du CHU-B, avec l'appui du Synamec et de l'intersyndicale, une meilleure implication des médecins dans le projet de la structure sanitaire...

« Après avoir reçu des explications au cours de cet échange fructueux, nous avons compris un certain nombre de choses. Toutes nos revendications sont prises en compte », a indiqué le président de l'intersyndicale, Bienvenu Kouama, au sortir de la réunion de concertation sous la houlette de la ministre de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement, Jacqueline Lydia Mikolo.

En rappel, lors de l'assemblée générale de l'intersyndicale du CHU-B et du Collectif des médecins de la structure sanitaire, tenue le 4 février, les deux parties dans leurs revendications sollicitaient du gouvernement, entre autres, la nomination d'un nouveau directeur général de nationalité congolaise ayant la connaissance des problèmes du CHU-B en exigeant l'ouverture d'une information judiciaire contre le ministère en charge de la Santé.

La réunion de concertation a donc permis d'éclairer les zones d'ombre et d'harmoniser les vues dans le but d'aider à relever les défis auxquels le CHU-B est confronté pour le bien-être de la population. Les deux parties ont déploré les débordements relatés sur les réseaux sociaux qui portent atteinte à la crédibilité de cet hôpital. L'intersyndicale et le Synamec ont renouvelé leur engagement à contribuer à la mise en application des audits engagés par la ministre en charge de la Santé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.