Afrique: Saint Valentin, les hommes "sous pression"

14 Février 2020

Le 14 février est la fête de l'amour. C'est l'occasion pour les couples de se retrouver. Ils doivent souvent dépenser de l'argent pour les offres de différents magasins.

La fête de la Saint-Valentin célébrée vendredi (14.02.20) est consacrée aux amoureux. L'origine de cette fête diverge d'une source à l'autre. Mais de nombreuses sources remontent à un prêtre chrétien nommé Valentin. Celui-ci aurait été condamné à mort par l'empereur romain Claude pour avoir consacré des mariages chrétiens dans la clandestinité. Il aurait été exécuté le 14 février 270.

Fête commerciale

Après de nombreux siècles, la fête de la Saint Valentin ne laisse personne indifférent ou presque, même ceux ou celles qui décident de ne pas la célébrer. Aujourd'hui, cette fête des amoureux est souvent considérée avec une certaine anxiété en raison des dépenses qu'elle suscite. Tout le monde voit arriver le 14 février avec plus ou moins d'enthousiasme. "Cette fête suscite beaucoup d'engouements, d'intérêts à tous les égards, en particulier chez les commerçants qui proposent des cadeaux pour alimenter la vie de couple" estime Cyra Padonou-Seke, consultante en mariage et famille.

Pour cette animatrice d'une émission sur la télévision nationale du Bénin sur les questions de couple, "la Saint Valentin, c'est réellement une histoire d'amour, qui nous dit que l'amour implique un prix à payer".

Dans certaines villes africaines, la Saint Valentin est souvent considérée comme une occasion de faire de bonnes affaires. Les boutiques, restaurants et hôtels proposent des offres pour permettre aux couples de se faire plaisir l'un à l'autre. Mme Padonou-Seke prédit que ce vendredi ne fera pas exception.

"C'est qu'il y a tellement de soirées. On dirait qu'à chaque coin de rue il y a une soirée qui est organisée à l'occasion de la Saint Valentin".

"C'est le moment de dire à son partenaire qu'on tient à lui", raconte une vendeuse d'articles de la Saint Valentin qui espère encore écouler ses produits.

Faire le point

Selon Cyra Padonou-Seke, l'amour devrait être célébré tous les jours, pas seulement le 14 février.

Isidore n'est pas encore marié mais il a décidé de faire le point sur sa relation avec sa partenaire. Vendredi (14.02.20), il compte "vivre un moment fort d'amour avec elle, échanger avec elle sur les incompréhensions et faire en sorte que cela ne se répète plus, pour que la bonne ambiance règne au sein du couple".

Certaines femmes, ou certains hommes, vivent mal le fait que leur partenaire oublie le 14 février.

Pour Roméo, un Béninois vivant en Allemagne, il n'est pourtant pas question de fêter. Il va passer sa journée au travail et aller à l'église, comme les autres jours. "La Saint Valentin, c'est comme tous les autres jours. L'important, c'est de remercier le Seigneur qu'on vit et de faire en sorte qu'il nous donne le pain quotidien" explique Roméo.

La consultante en mariage et famille, Cyra Padonou-Seke, regrette cependant que la fête soit de plus en plus galvaudée, avec des jeunes qui voient cette journée avant tout comme une chance d'avoir des relations sexuelles. A travers son émission, elle essaie de sensibiliser pour faire comprendre, insiste-t-elle, "qu'on peut bien fêter en mettant en avant les valeurs et en partageant des moments de qualité avec ou sans cadeaux".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.