Tunisie: Fakhakh dévoile la composition de son gouvernement, veut profiter des délais constitutionnels pour "choisir l'approche appropriée" après le retrait du mouvement Ennahdha (développement)

Carthage — Le chef de gouvernement désigné Elyes Fakfakh a annoncé, après un entretien samedi soir avec le président de la République Kais Saied, la composition de son gouvernement proposé avant le retrait du mouvement Ennahda, affirmant la décision prise en concertation avec le chef de l'Etat de profiter des délais constitutionnels qui restent "pour choisir l'approche appropriée au service des intérêts supérieurs du pays".

La composition du gouvernement, fruit de consultations avec les partis et les groupes parlementaires concernés, est composée de 31 membres, dont deux secrétaires d'Etat.

Fakfakh a indiqué dans une déclaration faite au Palais de Carthage diffusée en direct sur la chaîne publique "Watanya 1", qu'il avait informé le chef de l'État des résultats des consultationsmenées avec ses partenaires, "qui ont enregistré des progrès en termes de principes, d'approche gouvernementale, de soutiens ainsi que des mécanismes de travail et composition du gouvernement".

Le chef de gouvernement désigné (48 ans), qui avait occupé auparavant des postes ministériels, a évoqué les "grands efforts déployés jusqu'à samedi matin pour surmonter les obstacles et parvenir à un gouvernement bénéficiant d'une majorité confortable au Parlement".

Il a affirmé, en revanche, que le mouvement Ennahda, qu'il a décrit comme "le principal partenaire", avait "choisi une heure avant l'annonce de cette composition, de se retirer de la formation proposée, et a refusé d'accorder la confiance au gouvernement, en raison de la non association du parti Qalb Tounes à la coalition gouvernementale".

Fakfakch a estimé que "cette option met le pays face à une situation difficile qui nécessite d'examiner les choix constitutionnels, juridiques et politiques disponibles", avant de révéler sa décision en accord avec le président de la République "et en signe de responsabilité, de profiter des délais constitutionnels restants pour choisir l'option appropriée d'une manière qui sert l'intérêt supérieur du pays".

Le chef de gouvernement désigné a présenté ce matin au Palais Dar Dhiafa à Carthage à 4 partis (Ennahdha, le Mouvement démocrate, le Mouvement populaire et Tahya Tounes) et 3 blocs parlementaires (Réforme nationale, Al-Karama, Al Mostakbal), membres de la coalition gouvernementale, la composition finale du gouvernement. Les partis de Qalb Tounes et Destourien libre ont décliné l'invitation.

Le Mouvement Ennahdha (54 députés au Parlement sur 217) a annoncé samedi après-midi qu'il s'est retiré de la formation du gouvernement Fakfakh et qu'il ne lui accordera pas la confiance au parlement, rappelle-t-on.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.