Cote d'Ivoire: Visite du Premier ministre dans le Gbôklè - Un château d'eau de 468 millions de Fcfa dans le Trepoint

16 Février 2020

Les populations des villages d'Arokpa, de Kadrokpa et de Lipoyo, dans le canton Trépoint, n'iront plus s'approvisionner en eau dans les puits et les ruisseaux. L'Etat de Côte d'Ivoire vient de réaliser, pour elles, un château de 50 m3 d'eau, haut de 10 mètres pour un coût de 468 millions de Fcfa. La vanne de l'ouvrage a été ouverte, le vendredi 14 février 2020, à Arokpa, par le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Le chef du gouvernement, qui avait à ses côtés le ministre de l'Hydraulique, Laurent Tchagba, et plusieurs élus du département de Sassandra, a relevé que ce projet de fourniture d'eau potable va impacter positivement la vie de plus de 4000 habitants de cette zone côtière située de l'autre côté de l'embouchure du fleuve Sassandra.

« A travers ces infrastructures, nous sommes en train de mettre en œuvre les orientations du Président de la République, Alassane Ouattara, qui consistent à améliorer les conditions de vie de nos compatriotes », a indiqué Gon Coulibaly.

Le château d'eau du Trépoint a été construit dans le cadre du Programme présidentiel d'urgence. Le projet a eu pour maître d'ouvrage le Bureau national d'études techniques et de développement (Bnetd). Il a été exécuté par l'entreprise Ingénierie et travaux Akoutrou. Tout le processus de réalisation de l'infrastructure a été piloté par le ministère de l'Hydraulique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.