Congo-Kinshasa: Le 16 février 1992 - Il y a 28 ans que le régime de Mobutu massacrait des chrétiens lors d'une marche pacifique à Kinshasa

16 Février 2020

16 février 1992 - 16 février 2020, il y a exactement 28 ans que le régime Mobutu massacrait des milliers de chrétiens lors d'une marche, pourtant pacifique, organisée à Kinshasa. Des fidèles de différentes confessions religieuses réclamaient ainsi la réouverture des travaux de la conférence natioanale souveraine (CNS), une organisation qui avait réuni plus de 2800 personnes qui sont venues représenter tous les horizons du pays.

Le rassemblement pour la marche avait eu lieu à la Paroisse catholique Saint Joseph à Matonge, dans la commune de Kalamu, à un jeu de pierre du célèbre rond point Victoire. Ces chrétiens, pour la plupart des catholiques, n'avaient rien d'autres que leurs deux bras chacun, des chapelets, bibles et rameaux exécutant des chants religieux. Des prêtres et pasteurs en soutanes étaient au devant de la scène.

Mais c'était sans compter avec la brutalité des soldats du feu Mobutu, Président de la République à l'époque. Des chars de combat et autres armes de toute sorte encerclaient le quartier Matonge. Les paisibles citoyens furent tués comme des mouches. Ce jour-là, c'était le sauve-qui-peut, l'oncle ne songe plus à son neveu, malgré qu'ils blaguaient ensemble.

Les travaux de la conférence natioanle souveraine étaient suspendus et les portes du Palais du peuple hermétiquement fermées. Le Maréchal du Zaïre avait décidé d'en finir avec la CNS, pourtant l'unique chance aux Zaïrois de recoller les morceaux de leur existence brisée, en avait marre. Étant donné que les décisions et résolutions étaient opposables à tous.

Le Maréchal n'avait pas apprécié l'allure que prenait la CNS, censée résoudre la sempiternelle crise qui secouait le pays depuis le chant du coq.

28 ans après, aucune enquête n'a été faite pour rétablir les responsabilités. Certains des tueurs sont encore en vie et circulent librement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.