Egypte: Le Coronavirus touche l'Afrique

Images combined from a 3D medical animation, depicting the shape of coronavirus as well as the cross-sectional view. Image shows the major elements including the Spike S protein, HE protein, viral envelope, and helical RNA.

Le ministère égyptien de la santé a confirmé, depuis le vendredi 14 février 2020, un tout premier cas de coronavirus (Cov19) sur leur sol. Il a également indiqué que le porteur du virus n'est pas de la nationalité égyptienne. Et, en guise de prévention, le porteur du virus a été rapidement mis en quarantaine, transféré dans un hôpital de la place pour des soins appropriés. Il sied de noter que ce patient porteur du Cov19 en Egypte, dont la nationalité n'était pas dévoilé, ni son genre, ne présentait aucun symptôme de l'épidémie.

Le porte-parole du ministère égyptien de la Santé, Khaled Megahed, a tenu à rassurer que le ministère avait pris des mesures préventives et surveille l'évolution du cas qui s'est stabilisé. Depuis le début du mois de février de cette année, le gouvernement égyptien avait suspendu momentanément tous les vols de sa compagnie nationale en direction de la Chine, et pour détecter le coronavirus, des services de l'aéroport du Caire analysaient la température de chaque voyageur provenant de l'extérieur du pays.

Environ 300 égyptiens résidant à Wuhan, la ville chinoise épicentre de l'épidémie Cov19, étaient mis en quarantaine pendant 14 jours avant d'être évacués.

L'Egypte, tout comme la République Démocratique du Congo, font partie des pays ayant des liens fortement consolidés dans le secteur commercial avec la République populaire de la Chine, pays porteur de la maladie à coronavirus qui, lui, compte déjà près de 1.400 victimes, selon le dernier bilan.

Il est, cependant, inquiétant de savoir que le système sanitaire n'est pas très au point dans la plupart des pays africains notamment, les 13 pays figurant sur la liste noire de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Un véritable manque à gagner dans le secteur économique et de la coopération entre la République populaire de la Chine et ses partenaires commerciaux de l'Afrique.

Ce premier cas recensé dans le pays des Pharaons pourrait être un grand signal d'alarme lancé pour les pays du continent africain, en général, en particulier la République Démocratique du Congo, l'un de grands partenaires commerciaux de la Chine continentale. Ce, malgré le fait qu'en début février, le Directeur général de l'Institut national de recherches biomédicales (INRB), le Professeur-virologue Jean-Jacques Muyembe avait affirmé qu'il n'y a aucun cas du Cov19 détecté sur le sol congolais.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.