Gabon: Florida - " J'ai perdu ma jambe droite à l'âge de six ans... "

17 Février 2020

Il y a des personnes qui souffrent de handicap depuis leur jeune âge. Ces personnes ont tout de même réussi à passer les étapes de la vie en acceptant cette dure et triste réalité. C'est le cas de la jeune Florida ( 27 ans ) qui est privée de sa jambe droite depuis l'âge de six ans.

C'est suite à un accident de circulation que Florida a perdu sa jambe droite, alors qu'elle était à peine âgée de 6 ans. À partir de ce moment, l'enfant qui était bien souvent source de cris des parents, du fait de sa turbulence inspirait de la tristesse.

Après quelques semaines de questionnement, l'enfant a commencé à se servir d'une béquille pour se déplacer. Florida est allée à l'école comme tout enfant.

Elle est passée du statut d'élève du primaire à Lycéenne ,en se servant d'une béquille pour se rendre à l'école. Durant cette période longue d'une dizaine d'années, elle a toujours été traitée comme les autres apprenants.

Avec le temps et l'âge, la demoiselle se rend compte qu'elle est différente. Au Lycée, plus précisément en classe de première, Florida songe à se départir de sa béquille pour se procurer une prothèse.

Le changement est flagrant et enchante la jeune fille : "Il n'y avait plus une grande différence avec les autres quand je me suis procurer la prothèse au centre d'appareillage de Nzeng-Ayong.

En faisant mes premiers pas, j'étais aussi heureuse qu'un enfant qui apprenait à marcher... " Arrivée à l'université, le bonheur de Florida va quelque peu disparaître. Certains complexes vont désarmer son moral.

Avec sa prothèse, Florida ne peut s'adonner à certains désirs de jeunes filles. L'un des exemples qui l'illustre est le port de chaussures à talon. Dès lors, Florida va pleurer sur son sort. Sa famille, va comme à chaque fois, être un soutien de taille.

C'est en effectuant un voyage en Afrique du Sud, pour ses études supérieures, que la demoiselle reviendra avec un nouvel état d'esprit. Durant ce voyage, elle va rencontrer des personnes qui souffraient d'un handicap beaucoup plus grave que le sien : les déficients intellectuels, les trisomiques et bien d'autres.

Se rendant compte qu'elle n'était pas la personne la plus malheureuse au monde, Florida revient au Gabon avec une autre mentalité. Elle se plaint moins souvent. Et commence à se moquer éperdument du regard des gens.

Elle consacre quelques unes de ces journées à prodiguer des conseils aux handicapés qui ne se sont pas encore acceptés. La Parole de Dieu occupe une place de choix dans les conseils qu'elle donne aux autres .

"La Parole de Dieu m'a souvent aidée à me révéler. J'exhorte donc les handicapés à prier pour définitivement vaincre la honte, la peur et rejet de soi ". L'histoire de Florida inspire et enseigne plus d'un. Il porte un message de courage et de volonté.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.