Soudan: Jabir le rôle de la Commission des frontières est important pour assurer la sécurité

Khartoum, 17 — Le membre du Conseil souverain de transition et représentant du vice-président du conseil, le major-général Ibrahim Jabir, a souligné l'importance du grand rôle de la Commission des frontières nationales dans la définition et la démarcation des frontières avec les pays africains et la réalisation de la sécurité et de la stabilité sur le continent.

S'adressant à la séance inaugurale de l'atelier sur les pratiques internationales des commissions des frontières, organisé par la Commission des frontières nationales en coopération avec le programme des frontières de l'Union africaine dimanche dans la salle de l'amitié, le major-général Jabir a salué le rôle de l'Union africaine dans le soutien la glorieuse révolution de décembre qu'a provoqué une transformation majeure de la carte politique soudanaise, et a appelé la Commission de l'Union africaine à rassembler les partis politiques en Afrique pour restaurer sa force et sa reprise parmi les pays.

D'autre part, le président de la Commission des frontières nationales, Maaz Mohamed Ahmed Tango, a déclaré que la commission avait été formée par les pays africains pour définir un calendrier de démarcation et de marquage entre les pays africains, puis commencer le travail des couloirs et des passages.

Il a indiqué que le rôle de la commission devait se terminer en 2016, mais son mandat a été prolongé jusqu'en 2018 puis jusqu'en 2020 dans le but d'aider le programme de l'Union africaine dans ses réunions et comités et les commissions mixtes des frontières et bénéficier des experts à cet égard.

Il a expliqué que l'atelier de quatre jours aboutira à des recommandations qui guideront le gouvernement soudanais et les pays africains dans le domaine des frontières et soutiendront la commission et le succès de ses futurs travaux sur les frontières entre les pays africains et internationaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.