Algérie: Tamanrasset - Valoriser la richesse animale pour l'exploitation des viandes rouges

Tamanraset — Le président du Conseil régional interprofessionnel de la filière des viandes rouges (CRIVR) a appelé dimanche à Tamanrasset à la valorisation de la richesse animale en régions frontalières au Sud pour assurer une meilleure exploitation de la filière des viandes rouges.

M.M'hamed Bouhedjar a affirmé, à l'APS, qu'il est "nécessaire de revoir les conditions d'exploitation de la richesse animale dans les régions frontalières de l'extrême sud du pays, à travers l'adoption de nouveaux mécanismes visant à développer le cheptel pour améliorer l'exploitation des viandes rouges".

M.Bouhedjar a signalé, à ce titre, que les éleveurs de différentes espèces de cheptel (ovin, camelin et bovin saharien), se sont vus interdire la commercialisation de leurs produits hors wilaya, appelant à "trouver des mécanismes pour lever ces contraintes et ouvrir des marchés pour leur commercialisation dans d'autres régions du pays".

Ceci permettra, a-t-il estimé, de soutenir le développement de la richesse animale dans ces régions et de créer des opportunités d'investissement dans les wilayas du Sud, avant de saluer la mesure liée à la réalisation d'abattoirs industriels dans le Sud du pays.Créé en mars 2018, le Conseil régional interprofessionnel de la filière des viandes rouges, dont le siège est à Tamanrasset, coiffe neuf wilayas du Sud, à savoir Tamanrasset, Adrar, Illizi, Ouargla, Tindouf, Béchar, Ghardaïa, Biskra et El-Oued.

L'instance s'assigne comme objectifs l'accompagnement des agriculteurs, des éleveurs et des producteurs de viandes des wilayas du Sud, le développement de la filière par la création d'opportunités d'investissement et de commercialisation de ses produits, ainsi que la formation des producteurs de viandes rouges.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.