Madagascar: Rapatriement - Douze étudiants en Chine demandent une dérogation spéciale

Les étudiants malgaches en Chine se sentent délaissés. Des conditions pour l'acquis de dérogation spéciale ont été communiquées par l'ambassade de Madagascar en Chine.

Appel en détresse. Douze étudiants malgaches demandent une dérogation spéciale pour rentrer au pays selon une source auprès du ministère des Affaires étrangères. Les étudiants veulent quitter la Chine par peur d'être contaminés par le coronavirus. Jusqu'à maintenant, la situation ne s'améliore pas dans ce pays où les cas de coronavirus ne sont pas maîtrisés. Sortir de chez soi est dangereux dans ce pays. Les étudiants sont complètement bloqués et se battent contre la faim. D'après un témoignage d'étudiant à Wuhan, les étudiants se plaignent de ne plus avoir de provisions. Les caches-bouches sont en rupture de stock. Ils ne peuvent que réutiliser selon ces étudiants.

L'ambassade de Madagascar en Chine ne leur donne pas de signe et ne peut les faire rentrer au pays. « Il ne nous reste plus des caches bouches. Nous avons entendu une annonce mercredi que des caches bouches ont été commandés de Madagascar et achetés à 1 500 ariary. Nous ne savons pas si cette annonce est lancée par l'ambassade ou de Beijing. L'ambassade de Madagascar en Chine reste silencieuse et ne peut rien faire. Quelques étudiants ont voulu rentrer à Madagascar mercredi. En arrivant à l'aéroport, ils ont appelé l'ambassade. L'ambassade a mentionné qu'il ne peut pas nous faire rentrer. Ils nous ont conseillés de rentrer à la maison », raconte un étudiant en Chine.

Conditions

Un communiqué signé par l'ambassadeur de Madagascar en Chine, Jean Louis Robinson a été diffusé, samedi. Les personnes de nationalité malgache venant des régions ou villes non mises en quarantaine peuvent bénéficier de dérogation spéciale. Les individus dont les séjours sont expirés bientôt, ont été renvoyés par l'Etat chinois ou ont fini ces études en Chine sont concernés également. La demande est accompagnée de certificat médical délivré par le centre médical de l'université pour les étudiants et par les hôpitaux publics chinois pour les autres personnes. Ce certificat médical est reçu moins de quatorze jours de la demande et doit également écrit en anglais ou en français.

Si le certificat est écrit en chinois, il est nécessaire de l'accompagner avec une traduction en français et en malgache. Les copies du passeport, du visa, des diplômes ou de certificat de scolarité sont exigées pour appuyer la demande. Pour effectuer ces procédures, les ressortissants sont priés de porter des caches bouches et d'utiliser des gels désinfectant hydro-alcooliques. Pour se déplacer, ils devront prendre le train, la voiture ou l'avion. Le traitement de demande de dérogation spéciale dure 72 heures après une autorisation auprès du ministère de la Santé publique. L'Etat malgache assurera la mise en quarantaine de ces personnes. Les ressortissants se demandent sur la manière de sortir car les bureaux et les écoles sont fermés en Chine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.