Congo-Kinshasa: Kongo central - La Société civile dénonce l'exploitation illégale du bois de Luki

17 Février 2020

La Société civile, à travers la Coalition nationale contre l'exploitation illégale du bois (CNCEIB) décrie les illégalités constatées dans la Réserve de Biosphère de Luki, dans la province du Kongo central. C'était lors d'une conférence de presse organisée à Matadi, ce lundi 17 février 2020.

Au cours des observations menées durant les années 2018 et 2019, la CNCEIB avait constaté que la réserve de biosphère faisait l'objet d'une convoitise à outrance des scieurs, ainsi que des charbonniers composés en majeurs partie de la population riveraine de la réserve.

« D'autres par contre, interviennent en réseau avec la complicité des hauts cadres de l'Etat tant au niveau provincial que national. On assiste donc à une destruction !méchante et systématique, organisée et progressive de la Réserve », s'est indigné Philippe Nzita, secrétaire exécutif de la CNCEIB.

Selon cette organisation de la société civile, malgré les efforts de sensibilisation menés par la coalition, au moins 17 cas de flagrance de l'exploitation illégale du bois ont été enregistrés durant la même période. Une information qui a intéressé les autorités provinciales invitées pour la circonstance.

La CNCEIB a saisi cette occasion pour inviter les autorités provinciales à collaborer avec la coalition dans cette dynamique de lutte contre l'exploitation illégale du bois pour sauver la réserve de biosphère de Luki.

« Qu'on nous transmette ce tout dernier rapport. C'est une chose qui nous intéresse et nous allons prendre des décisions, et amplifier les sensibilisations », a indiqué Monsieur Ditona, conseiller et représentant du ministre provincial de l'Environnement à cette activité. La campagne de sensibilisation sera ainsi accentuée pour sauver cette réserve.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.