Libye: La situation est « très préoccupante » selon l'ONU

Un mois après les différents sommets censés remettre un processus de paix sur les rails, les parties en conflit ne cessent de violer le cessez-le-feu et l'embargo sur les armes.

«Malgré certains signaux positifs, la situation reste profondément préoccupante sur le terrain», a déclaré Stéphanie Williams, adjointe de l'émissaire de l'ONU pour la Libye Ghassan Salamé.

«La trêve ne tient qu'à un fil avec de nombreuses violations. Plus de 150 recensées. Le peuple libyen continue de souffrir, la situation économique continue de se détériorer, exacerbée par le blocus des installations pétrolières», a-t-elle souligné.

Les représentants d'une douzaine de pays, soutenant pour partie l'un ou l'autre des deux camps, se sont retrouvés en marge de la Conférence sur la sécurité de Munich pour faire le point sur les avancées un mois après le sommet de Berlin en Allemagne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.