Algérie: Fonder un nouveau pacte social avec les jeunes

Alger — Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, a affirmé, dimanche à l'occasion de la rencontre Gouvernement-Walis à Alger, que l'objectif suprême du programme de son secteur était de "raviver l'espoir et rétablir la confiance perdue entre les jeunes et les institutions de l'Etat, à la faveur d'un nouveau pacte social avec les jeunes".

Détaillant le programme de son secteur, M. Khaldi a fait savoir que la promotion des jeunes a été classée au rang des priorités nationales des engagements du Président de la République, soulignant que "les jeunes sont un partenaire à part entière dans la dynamique d'édification d'une nouvelle République".

"Compte tenu de la conjoncture et des défis actuels, le processus de redressement national, que vise le président de la République passe par une contribution pleine et efficace des jeunes", a poursuivi le ministre, évoquant, dans ce sens "une politique nationale unifiée, cohérente et intégrée relative aux jeune".Il s'agit d'une politique horizontale adoptée par l'ensemble des institutions publiques, à leur tête "les collectivités locales et les départements ministériels avec la participation de la société civile et du mouvement associatif", a-t-il dit.

Le ministre a affirmé que l'objectif principal consiste à "raviver l'espoir et rétablir la confiance perdue entre les jeunes et les institutions de l'Etat, à travers un nouveau pacte social avec les jeunes".Le Plan d'action que le ministre de la Jeunesse et des Sports tente d'appliquer, est basé sur une approche triptyque partant de "la politique nationale pour la promotion des jeunes", qui sera concrétisée par "la mise en œuvre d'un plan national des jeunes s'inscrivant dans le cadre des priorités du Gouvernement". "L'objectif final étant d'imprégner nos jeunes des valeurs de nationalisme et de citoyenneté et l'ouverture sur le monde ainsi que sa mobilisation pour ldéveloppement national", a-t-il précisé.

Pour la mise en œuvre de ce Plan, le ministre a estimé impératif la concertation et la coordination ente différents secteurs et instances et institutions nationales, d'où la nécessité de créer un comité intersectoriel regroupant tous les secteurs et intervenants concernés par les affaires de la jeunesse.En vue de concrétiser cette politique de participation des jeunes, notamment au niveau local, il a évoqué la nécessité de réviser l'actuel mode de gestion du rôle de la jeunesse par l'adoption d'un mode moderne et participatif avec les jeunes au lieu de la gestion bureaucratique.

Il s'agit, en outre, de la dotation des Maisons de jeunes d'espace de travail commun, de réaménagement des programmes et de l'encadrement et de la mobilisation de sources de financement, notamment à travers le Fonds national des initiatives de la jeunesse pour garantir l'accompagnement des projets innovants et les start-up, a-t-il poursuivi.Le ministre a mis l'accent, par ailleurs, sur le rôle des colonies d'été au profit des enfants du Sud, des zones enclavées et montagneuses et des Hauts plateaux dans la réalisation de la cohésion sociale et la consécration de l'unité entre les enfants de la même patrie".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.