Sénégal: Dette au secteur de l'énergie - Les précisions du ministère des Finances et du Budget

A la suite de la conférence de presse des travailleurs du pétrole et du gaz, le 13 février dernier, faisant état d'une dette de l'Etat de 200 milliards de FCFA due au secteur de l'énergie et principalement à la Société africaine de raffinage (Sar), le ministère des Finances et du Budget tient à apporter les précisions suivantes.

«En ce qui concerne la Sar, la dette de l'Etat au titre des pertes commerciales est de 97 milliards francs CFA et a été totalement réglée en 2019 », lit-on dans le communiqué de presse publié à cet effet.

Pour ce qui est de la dette de l'Etat auprès des autres acteurs du sous-secteur des hydrocarbures, les services du ministre Abdoulaye Daouda Diallo soulignent qu'il s'agit d'obligations impayées qui seront progressivement réglées en 2020 conformément au plan d'apurement conclu dans le cadre de l'Instrument de coordination des politiques économiques (Icpe) et inscrit dans la Loi de finances initiale (Lfi) pour l'année 2020 à travers le Fonds spécial de soutien à l'énergie (Fse).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.