Sénégal: Publication du livre «Finances et comptabilité des collectivités territoriales au Sénégal» - Cheikh Ndiaye prône une fiscalité propre aux départements

17 Février 2020

Dans son livre intitulé «finances et comptabilité des collectivités territoriales au Sénégal», l'inspecteur principal du trésor et conseiller technique du directeur général de la comptabilité publique, Cheikh Ndiaye, dans son exégèse, contribue dans cette œuvre sur les questions relatives aux recettes et dépenses des collectivités territoriales, au budget des collectivités territoriales et à l'interrelation dynamique entre l'Etat et ses entités décentralisés et à la comptabilité des collectivités territoriales.

La cérémonie de dédicace du livre a eu lieu avant-hier, samedi 15 février, en présence d'un parterre d'invités du trésor public, étudiants et d'hommes politiques.

«Si les concernés croisent les bras, les autres s'accaparent la place». L'inspecteur principal du trésor public et conseiller technique du directeur général de la comptabilité publique dévoile sa plume pour le grand public.

Intitulé «finances et comptabilité des collectivités territoriales au Sénégal», le livre préfacé par le maire de Guédiawaye et président de l'association des maires du Sénégal (AMS), Aliou Sall, absent lors de la cérémonie de dédicace, ce samedi 15 février, met en exergue la comptabilité et la finance des collectivités territoriales dans notre pays.

Après deux décennies d'expérience et de recherche dans des collectivités territoriales, l'auteur, Cheikh Ndiaye a décidé de contribuer à la compréhension d'un certain nombre de questions relatives aux recettes et aux dépenses, budget des collectivités territoriales mais aussi entre l'Etat et ses entités décentralisées et à la comptabilité des équités territoriales.

«Les gens connaissent la comptabilité générale et la comptabilité publique. En revanche, même les acteurs ont quelques difficultés pour la comptabilité territoriale.

Ce qui a donné naissance à ce livre. A travers des formations, des écrits et des recherches d'une quinzaine d'années pour la production de cet ouvrage», a déclaré Cheikh Ndiaye lors de la cérémonie de dédicace.

Mieux, dit-il, «la gestion publique de façon générale est un équilibre. Le budget est une prévision.

Il faut rechercher des moyens pour couvrir ses dépenses, par contre la gestion de la trésorerie est une activité quotidienne du trésor et du ministère des finances, c'est essayer aussi de trouver des moyens en temps réel de supporter tous les moyens de l'état et du trésor public. Ce n'est pas une tâche facile.

C'est pourquoi quand on dit que les fiances de l'état se portent bien, cela ne veut pas dire que c'est quelque chose qui est constamment disponible mais c'est que dans tous les cas et à tout moment les grands agrégats économiques du pays, et l'état parvient a payé les dépenses prioritaires et nécessaires».

Et selon l'inspecteur principal du trésor, Cheikh Ndiaye, «la SAR, l'Etat ou les autres, chacun a apporté la proposition nécessaire. Les Sénégalais doivent apprécier les observations qui ont été faites.

La SAR, les syndicats et le ministère des finances ont défendus des thèses différentes. Et, je considère que l'Etat est en phase avec ses engagements et le ministère des finances a mis entre de bonnes mains les finances de ce pays», explique Chiekh Ndiaye.

L'auteur ajoute que les conseils départementaux sont héritiers des régions du Sénégal. Aujourd'hui, «il n'y a pas de fiscalité propre pour les départements». Dans l'ouvrage, Cheikh Ndiaye propose et défend la question de la fiscalité locale.

«Il y' a la contribution économique locale pour renforcer les possibilités de la collectivité territoriale, mais il faut aller plus loin avec un accompagnement de l'Etat.

Il faut réformer la fiscalité pour permettre aux conseils départementaux d'avoir une fiscalité propre et d'être autonome par une fiscalité propre aux départements», a martelé l'auteur du livre.

La cérémonie de dédicace s'est déroulée en présence d'un parterre d'inspecteurs du trésor public, notamment, Cheikh Tidiane Diop, directeur du trésor public et de la comptabilité publique, entre autres, mais aussi d'hommes politiques tels l'ancien premier ministre du Sénégal, Souleymane Ndendé Ndiaye, ancien ministre Aliou Sow, Moussa Sow représentant du ministre des finances et Abdou Khadre Ndiaye représentant du préfacier.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.