Congo-Kinshasa: Lomami - Près de 65 postes de santé fermés dans la zone de santé de Ngandajika

17 Février 2020

Au total 65 centres de santé se trouvant dans 19 aires de la zone de santé de Ngandajika (Lomami) implantés anarchiquement, sont interdis de fonctionner .

C'est la conséquence de la décision de l'administrateur du territoire de Ngandajika, Alexandre Kayumba Ngongo, portant fermeture de quelques structures sanitaires implantées anarchiquement, dans la zone de santé de Ngandajika, du 14 février 2020.

Dans sa décision, l'autorité territoriale dit avoir pris cette mesure en se référant au rapport d'investigation du médecin chef de zone de Ngandajika, du 25 octobre 2019. Selon ce rapport, plusieurs structures sanitaires sont à la base de la mauvaise qualité des soins dans cette zone.

» Vu le rapport d'investigation du médecin chef de zone du 25 octobre 2019, entendu que les structures sanitaires implantées anarchiquement dans la zone de santé de Ngandajika sont à la base de la mauvaise qualité des soins ( transfusion clandestine, accouchements compliqués de rupture utérine et la transmission des certaines personnes infectées vers les personnes saines). Ces structures non trouvées en règle sont fermées« , peut -on lire dans ce document.

En rappel, le 15 août 2019, le gouvernement provincial, par le biais du ministre intérimaire de la Santé, Trésor Tshibangu Ilunga, avait annoncé le déploiement sur terrain d'une commission chargée de viabilité des structures sanitaires, sur l'ensemble de la province de Lomami afin de fermer les structures qui ne répondent pas aux normes de l'État congolais. Ce, après le décès en pleine appendicectomie du juge président du tribunal militaire, garnison de Mwene -ditu , le Major Fierlaphin Kasembe, le 07 août 2019 à la clinique Bon Berger de Mwene ditu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.