Angola: Les Etats-Unis vont investir plus de deux milliards de dollars dans le pétrole et gaz au pays

U.S. Secretary Michael Pompeo meeting with Angolan President João Lourenço. "The U.S. strongly supports #Angola’s anti-corruption, democratization, and economic reform efforts."

Luanda — Plus de deux milliards de dollars seront investis en Angola par plusieurs compagnies des Etats-Unis, dans des projets liés au pétrole et au gaz, a annoncé ce lundi à Luanda le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo.

Prenant la parle au cours d'une réunion organisée par la Chambre de commerce USA/Angola (USACC), le secrétaire d'Etat a émis le souhait des Etats-Unis d'être « bons partenaires du peuple angolais ».

Espérant voir se poursuivre et s'enraciner en Angola l'agenda de réformes de transparence financière et de combat contre la corruption entrepris par le Président João Lourenço, le chef de la diplomatie de Washington a souligné que l'investissement des compagnies américaines rapporterait également des bénéfices au peuple angolais.

« Et si on le faisait bien conjointement, d'autres accords pourraient également être signés, et les institutions feront tout pour promouvoir l'emploi et la richesse. Nous ferons, nous, notre part pour que le peuple angolais atteigne la prospérité », a-t-il ajouté.

Il a fait savoir que Washington avait une nouvelle initiative baptisée « Nouvelle coopération financière » évaluée á 60 milliards de dollars.

Lancée depuis 45 jours, cette initiative vise à capter l'investissement privé dans les pays, notamment dans les secteurs de l'agriculture et de l'énergie.

Une grande partie du montant sera destinée au continent africain, a-t-il expliqué. Le secrétaire d'Etat américain, qui a effectué une visite de 24 heures à Luanda, était auparavant au Sénégal.

Mike Pompeo a quitté l'Angola ce lundi après-midi à destination de l'Ethiopie. Luanda et Washington coopèrent dans plusieurs domaines.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.