Congo-Kinshasa: Les victimes de l'ancien chef de l'ANR Kalev Mutondo passent à l'offensive judiciaire

Plus d'une trentaine d'anciens opposants et activistes des droits de l'homme, constitués en comités, ont saisi l'Acaj (Association congolaise pour l'accès à la justice). Jean-Claude Muyambo, Jean-Bertrand Ewanga, Gecoco Mulumba et les autres estiment que leurs droits ont été violés par l'ANR du temps de Kalev Mutondo.

« Arrestations, détentions arbitraires, traitements inhumains et dégradants ». Par ces mots, Jean-Claude Muyambo a, d'entrée de jeu, défini les raisons de la démarche du collectif.

La plainte s'ajoutera à celle introduite en 2016 contre Kalev Mutondo. Les deux groupes se rejoignent sur les mêmes motifs, a déclaré le président du parti SCODE. Et le bâtonnier Muyambo de rappeler à l'intention du public : « Vous avez vu comment on a déshabillé Ewanga en public ? comment Gecoco pissait même le sang ? Vous avez vu comment on a écrasé mon pied ? » Le collectif insiste sur les tortures dont ils affirment avoir été l'objet dans les cachots des services de renseignements.

Jean-Bertrand Ewanga, lui, a illustré l'arbitraire de sa propre incarcération après avoir été arrêté violemment par les services de l'ANR. « Le bureau de l'Assemblée de l'époque a considéré que j'étais innocent. Jusqu'à passé douze mois... Le préjudice causé...»

Selon Me David Tshimanga, avocat de Gecoco Mulumba, Kalev Mutondo a une responsabilité pénale et civile. « M. Kalev est un préposé de l'État congolais qui sera tenu pénalement responsable des faits infractionnels. »

Ils affirment avoir des preuves et ne pas avoir de haine. L'objectif de la démarche est d'en finir avec ce genre d'actes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.