Congo-Brazzaville: Maniema - Olpa soulagé après la libération du journaliste Deck'son Assani

L'organisation, qui avait précédemment réagi contre cette arrestation, condamne néanmoins cette privation de liberté d'un journaliste qu'il estime n'avoir exercé que son travail.

L'Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (Olpa) s'est dit soulagé après la remise en liberté de Deck'son Assani Kamango, journaliste à Radio Omega, station privée de radio émettant à Kindu, province de Maniema. Olpa rappelle que Deck'son Assani Kamango a été relaxé, le 15 février, après huit jours de détention à la prison centrale de Kindu et le versement d'une caution de 340 mille francs congolais (l'équivalent de 200 dollars américains).

Tout en exprimant son soulagement, Olpa condamne néanmoins cette privation de liberté d'un journaliste qu'il estime n'avoir exercé que son travail. Cette organisation exhorte, par ailleurs, les autorités judiciaires à préserver la liberté de presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l'Homme.

Il est, en effet, rappelé que ce journaliste avait été interpellé, le 7 février, par un groupe d'agents du parquet puis verbalisé par un magistrat qui l'a obligé de révéler sa source d'informations publiées sur le blog « Maniema actualités ». Face au refus du journaliste de divulguer sa source, le magistrat l'a inculpé d'outrage à l'autorité et de diffamation.

Le journaliste avait publié, le 6 février, sur son blog un article intitulé « Maniema : le gouverneur défie-t-il ses électeurs députés provinciaux et se met sur une chaise éjectable ? » Dans cet article, rappelle Olpa, le journaliste révélait de profondes divergences entre le gouverneur de province de Maniema, Auguy Musafiri Nkola, et les députés provinciaux qui l'ont élu. Le gouverneur, de son côté, avait démenti avoir porté formellement plainte contre le journaliste.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.