Congo-Kinshasa: Russie - Félix Tshisekedi attendu à Moscou

17 Février 2020

L'ambassadeur de la Fédération de Russie en RDC, Alexy Sentebov, a annoncé, hier lundi 17 février sans préciser la date, que son pays s'apprête à célébrer, cette année, le 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques Russie-RDC. Selon le diplomate russe, le président Poutine est convaincu que la participation de son homologue congolais à cette célébration va contribuer à renforcer les liens entre les deux pays dans tous les domaines.

L'ambassadeur russe a fait cette annonce au cours d'une conférence-débat organisée à l'Université Libre de Kinshasa (ULK), située à Limeté. C'était à l'occasion de la Journée du diplomate que la Russie célèbre le 6 février de chaque année. Cette journée a été créée par le décret du président russe.

Traditionnellement, il est prévu, à cette occasion, la conférence sur la politique étrangère russe aux universités congolaises dont l'Université Libre de Kinshasa (ULK)-pionnier de cette action-, l'Académie diplomatique, l'École nationale d'administration (ÉNA), et l'Université de Lubumbashi.

Fort de ces relations interuniversitaires, le diplomate russe a remis au président de l'ULK un diplôme et un livre sur la Russie, pour sa contribution importante apportée au développement de la coopération interuniversitaire avec la Russie.

Relations amicales

Pour sa part, l'attachée culturelle à l'ambassade de Russie, Mme Nathalia Kononovo, a rappelé que les relations RDC-Russie, traditionnellement amicales, se développent sur la base de principes d'équité, de respect mutuel et de prise en compte des intérêts réciproques : «Notre pays n'a jamais pris part au conseil colonial dans cette région et n'a jamais pillé les ressources naturelles de la RDC. Au contraire, il s'est toujours opposé à toute manifestation relative à apporter une contribution diversifiée au peuple africain à l'ONU contre le colonialisme (... ) ».

Aujourd'hui, sur la scène internationale, les pays d'Afrique sont un partenaire important dans la protection de valeurs de vérité et de justice, de respect rigoureux des normes et lois internationales.

En octobre 2019, la Fédération russe a organisé sur son sol le Sommet Russe-Afrique qui a réuni, notamment les délégations de 54 pays africains. La délégation de la RDC a été conduite par le chef de l'État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a donné un élan puissant au renforcement et à l'approfondissement des relations bilatérales entre les deux pays.

En marge de ce sommet, le président congolais a échangé avec son homologue russe, Vladimir Poutine. «Vous avez été le premier leader mondial à accepter mon accession au pouvoir», avait déclaré Félix Tshisekedi.

Concernant les relations entre les deux pays, le président Poutine avait affirmé qu'il considère la RDC «comme l'un des partenaires les plus promoteurs de la justice en Afrique». En outre, le président russe avait soutenu que la coopération congolaise est fondée sur le respect mutuel.

Il avait également souligné que le potentiel commercial et d'investissement de la RDC est considérable. Car ce potentiel est lié à la richesse de ressources naturelles et aux capacités du peuple congolais.

Les principes clés de la politique extérieure russe sont la transparence, la prévisibilité, le pragmatisme, et la protection des intérêts nationaux, tout en respectant la prédominance du droit international.

L'attention se focalise sur l'élargissement de la coopération russe avec les pays et les communautés régionales qui désirent développer les relations avec ce pays de l'Asie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.