Congo-Brazzaville: Prison centrale de Makala - La FBCP inquiète de l'état de santé de Roger Nsingi

L'ONG note que l'ancien président de l'Assemblée provinciale est gravement malade. Il est dans un hôpital de référence de Kinshasa où une autre maladie très grave se serait déclarée sur son corps.

Pour la Fondation Bill-Clinton pour la paix (FBCP), l'état de santé de l'ancien président de l'Assemblée provinciale de Kinshasa (APK), Roger Nsingi, nécessite une évacuation à l'étranger pour des soins appropriés.

A en croire cette ONG de défense des droits de l'homme, en effet, en dehors de la maladie qui l'avait amené à l'hôpital, il y a une autre affection qui été découverte.

La FBCP indique que c'est une maladie infectieuse africaine très dangereuse qui fait gonfler les membres ou tout endroit atteint, jusqu'à provoquer de graves plaies, à cause du traumatisme des tissus, et communément appelée mbasu.

Revenant sur les motifs de son incarcération, la FBCP rappelle, dans son communiqué du 17 février 2020, que l'ancien président de l'APK a été arrêté pour détournement de biens de l'Etat. Ses accusateurs avaient même rassuré que si Roger Nsingi rétrocédait les biens concernés, il serait remis en liberté parce que la plainte serait retirée.

Cette ONG affirme que, bien que l'accusé ait remis la majorité des biens lui réclamés, comme l'avait également indiqué l'actuel président de l'organe délibérant de la ville-province de Kinshasa, le pasteur Godé Mpoyi, le Tribunal de la grande instance de Gombe l'avait quand même condamné, sans motivation, à 10 ans de prison ferme.

Se demandant s'il y avait une main noire derrière cette affaire, la FBCP soutient qu'il y a un juge œuvrant au sein de ce tribunal qui avait requis cent mille dollars américains pour acquitter l'ex-président de l'APK et que ce dernier aurait refusé de verser cette somme.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.