Sénégal: Dédicace du livre d'Abdou Latif Coulibaly - Mahammed Boun Abdallah Dionne salue l'engagement de l'auteur

17 Février 2020

La cérémonie de dédicace du livre du Porte-parole de la Présidence de la République, Abdou Latif Coulibaly, a enregistré, samedi, la présence du Ministre d'État, Secrétaire général de la Présidence de la République, Mahammed Boun Abdallah Dionne, et de plusieurs membres du Gouvernement.

Il considère que cet essai politique, intitulé «Le Sénégal, l'histoire en marche. Après un septennat bien rempli, un quinquennat face aux défis de l'avenir», et qui «traite des changements majeurs enregistrés depuis l'élection présidentielle de 2012», est « une belle contribution à la construction d'une société juste et prospère».

Abdou Latif Coulibaly, ancien Ministre de la Culture et aussi de de la Promotion de la Bonne gouvernance et des Relations avec les Institutions, s'est retrouvé sous les feux des projecteurs depuis la publication de son dernier ouvrage qui met en perspective «la conduite et les réalisations du septennat du Président Macky Sall».

Et samedi dernier, il a eu droit à une marque de reconnaissance de ses pairs à l'occasion de la cérémonie de dédicace de ce livre.

Des Ministres, des collaborateurs, des journalistes et des proches ont tenu à magnifier «le professionnalisme et l'engagement» d'un homme qui a toujours défendu des causes justes avec la liberté de penser chevillée à l'esprit.

Les témoignages ont convergé sur un même point : Abdou Latif Coulibaly, journaliste d'investigation, «éditorialiste respecté et réputé», s'est toujours appuyé sur des faits précis pour engager des débats. «On peut lui faire tous les procès d'intention, mais nul ne peut mettre en doute la véracité de ses écrits.

La rigueur est la maitresse de son analyse. Ce livre offre une analyse lucide de l'histoire de notre pays», a confié le Pdg du Groupe Avenir communication, éditeur du journal «Le Quotidien», Madiambal Diagne.

Selon lui, Abdou Latif Coulibaly apporte ainsi «une contribution majeure à la réflexion politique». Le Ministre d'État Mahammed Boun Abdallah Dionne a, pour sa part, exprimé toute la fierté du Gouvernement. Il n'a pas manqué de souligner que l'homme est «l'un des plus grands Ministres de la Culture» que le Sénégal ait connu.

Dépassionner les débats

Le Secrétaire général de la Présidence de la République s'est aussi réjoui du fait que cet ouvrage aide à se projeter dans l'avenir avec optimisme et aborde des questions d'intérêt national. Saluant l'engagement de l'auteur aux côtés du Chef de l'État, il ajoute que c'est un livre de témoignages d'un homme véridique dont le rapport à la vérité et les faits est important.

«Je sens un appel au dialogue et à la communion dans son ouvrage qui montre que l'essentiel reste toujours le Sénégal. Nous devons tous nous sentir concernés en transcendant nos clivages», a souligné M. Dionne.

L'ancien Premier ministre dit avoir particulièrement apprécié, dans la dernière partie du livre, le caractère géostratégique de l'exploitation prochaine du gaz et du pétrole au Sénégal. «Il dit que les ressources pétrolières et gazières ont un caractère beaucoup plus géostratégique qu'économique.

C'est ce Sénégal prospère auquel nous convie le Chef de l'État qu'il décrit. Abdou Latif Coulibaly ne présente pas un bilan, mais il nous explique le bilan et nous trace un avenir prometteur», a-t-il ajouté.

Auparavant, l'auteur de l'ouvrage a réitéré sa volonté de lancer «un débat utile pour le pays», considérant qu'il faut reconnaître que «le Sénégal a réalisé des performances sous le magistère du Président Macky Sall».

Pour consolider ces avancées notables, il a indiqué qu'il est important de poser un «débat structuré sur toutes les questions d'actualité», notamment sur celle relative aux hydrocarbures.

Se désolant d'une désinformation qui entoure souvent ce dossier, Abdou Latif Coulibaly pense qu'il faut éviter de réduire ce débat à la question financière ou commerciale. «Il y a aussi des enjeux environnementaux ; l'élite doit faire en sorte que le débat soit simple. C'est une préoccupation majeure», a-t-il dit.

L'ancien Ministre de la Culture a rappelé que son livre obéit à une volonté de contribuer à l'indépendance économique du continent noir gagné par un pessimisme ambiant : «j'ai envie de dire, à travers cet ouvrage, qu'il y a des pays dans notre continent où les choses bougent et avancent positivement».

Il s'est ainsi insurgé contre certaines idées, telles que «l'espèce africaine est condamnée à jamais». «Nous ne devons pas tomber dans l'afro pessimisme béat, le Sénégal fait des choses substantielles», a martelé M. Coulibaly.

Pour avoir essuyé des critiques suite à la publication de son essai, l'auteur s'est désolé du fait que les gens l'aient attaqué sans l'avoir lu. À ces voix dissonantes, il dira : «Les idées m'intéressent, les personnes moins. Quand on réfléchit sur des idées, on construit des pensées qui font avancer les choses».

Sur son engagement auprès du Président de la République, Abdou Latif Coulibaly a rappelé le caractère «personnel» de cette position, soulignant que Macky Sall n'a pas besoin d'être défendu, car son bilan parle pour lui.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.