Sénégal: Moïse Diégane Sarr - «La migration n'est pas qu'un mouvement périlleux vers l'Occident»

17 Février 2020

Le Secrétaire d'État chargé des Sénégalais de l'extérieur, Moïse Diégane Sarr, a présidé, samedi, à Toubacouta, dans le département de Foundiougne, un atelier sur la gouvernance inclusive de la migration. Cette question, à ses yeux, convoque toutes les intelligences.

La migration est une vaste problématique qui interpelle plusieurs acteurs et interroge «les politiques aussi bien en matière de développement que sur les questions de sécurité», a dit Moïse Diégane Sarr.

Selon lui, l'atelier organisé à Toubacouta est destiné à renforcer les structures de la gouvernance migratoire au plan local mais surtout d'échanger avec la cible principale, la jeunesse, qui est au «centre des questions de stabilité et de cohésion sociale».

La migration présente une certaine ambivalence parce qu'elle nourrit l'espoir, accroît les échanges en même temps qu'elle provoque le drame.

Les esprits sont encore hantés par les douloureuses expériences que vivent certaines familles qui ont perdu leurs enfants sur les routes de la migration irrégulière à la quête d'un hypothétique eldorado. Mais la migration, selon Moïse Diégane Sarr, «n'est pas seulement ce mouvement désorganisé et périlleux vers l'Occident.

Un prisme qui est bien réducteur quand on sait que la migration a été et demeure un levier déterminant dans les nécessaires échanges entre les peuples, les États, pour le développement socioéconomique et culturel de tous les pays concernés».

Migration responsable et productive

Il a été reconnu l'urgence de renforcer le plaidoyer dans les zones de départ. Ainsi, la recherche de réponses efficaces pour endiguer définitivement ces drames et surtout organiser la migration s'est imposée comme un impératif pour les pouvoirs publics. «C'est pourquoi, plusieurs dispositifs ont été déployés.

Il s'agit principalement de la promotion de l'emploi et de l'entrepreneuriat grâce notamment à la diversification des mécanismes de financement, de la formation professionnelle et technique... », a-t-il fait savoir.

Ces différents aspects ont fait l'objet d'échanges féconds entre les différentes parties prenantes pour créer les conditions optimales au démarrage de la phase opérationnelle du projet de Gouvernance migratoire et du développement (Gmd).

Ce programme est destiné à renforcer la gouvernance inclusive de la migration au Sénégal et à améliorer la synergie migration et développement.

Il est mis en œuvre conjointement par la Direction générale d'appui aux Sénégalais de l'extérieur et l'Agence espagnole de coopération internationale au développement pour la période 2018-2022 à travers un financement des Fonds d'urgence de l'Union européenne.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.