Congo-Brazzaville: Arts martiaux - l'Association le Sang nouveau veut promouvoir le taekwondo

Réunis en assemblée générale ordinaire, le 16 février à Brazzaville, les membres de l'Association sportive de taekwondo le Sang nouveau se sont engagés à promouvoir la pratique et les vertus de cet art martial en République du Congo.

Au cours de cette réunion, le bureau exécutif a présenté le rapport moral de l'année 2019 et fait une projection sur les actions à mener en 2020.

« Retrouver les valeurs du taekwondo, vulgariser les vertus de cette discipline, contribuer à son développement, promouvoir le taekwondo dans le milieu professionnel et scolaire, ainsi que l'accompagnement avec discipline et engagement de la fédération congolaise de taekwondo telles sont, entre autres, nos missions », a indiqué Me Robinson Loussakou, président de l'association le Sang nouveau.

Selon les membres de cette association sportive, le taekwondo perd ses racines. Les athlètes se penchent beaucoup plus sur son côté sportif et oublient le fondement, représenté par le côté martial de cet art.

Le Sang nouveau est une association ouverte aux pratiquants de taekwondo. Il est implanté dans plusieurs localités du pays dont Brazzaville, Owando, Impfondo, Kinkala.

Ses membres entendent l'implanter prochainement à Pointe-Noire, Nkayi, Dolisie, Sibiti et Ouesso. Car, pour eux, cette association devrait servir de cadre de réflexion pour les amoureux du taekwondo.

Les membres de cette association souhaitent faciliter la réintégration sociale des jeunes délinquants à travers le taekwondo.

A en croire Robinson Loussakou, plusieurs membres bénéficieront des stages de formation grâce aux contributions des partenaires du Sang nouveau.

Une façon d'encourager les membres actifs puisque cette association sportive présente souvent une équipe lors des compétitions nationales ou départementales.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.