Cote d'Ivoire: Légré Philippe - "La déstabilisation du pays ne viendra pas du Gboklè"

Le samedi 15 février 2020 au meeting de clôture du premier ministre Amadou Gon Coulibaly à Sassandra dans le cadre de sa visite de travail dans la région du Gboklè , Légré Philippe, secrétaire d'État en charge des affaires maritimes, par ailleurs président du conseil régional a dit au nom des populations : "Venez voir ce qui se passe dans la région du Gboklè depuis que cette région a choisi le chemin du développement avec Alassane Ouattara.

Venez voir ce qui se passe dans la région du Gboklè depuis que le Président Alassane Ouattara a choisi Amadou Gon Coulibaly comme Premier ministre de la République de Côte d'Ivoire .

La plus belle réponse aux mensonges d'une fluidité diarrhéique dans le Gboklè, ce sont les infrastructures, la lumière, l'eau potable, le bitume, le débarcadère, le marché, la Côtière, les filets sociaux, la promotion des cadres.

Aujourd'hui, la Côte d'Ivoire se porte bien, les membres du gouvernement travaillent bien, c'est pourquoi nous devons éviter de déstabiliser la Côte d'Ivoire (.

La déstabilisation de la Côte d'Ivoire ne viendra pas du Gboklè . Monsieur le Premier ministre, la région du Gboklè s'engage, dans un soutien sans faille auprès du gouvernement, au chef que vous êtes dans le combat contre le sous-développement et pour l'émergence.

Vous êtes un technocrate chevronné auprès du Président Alassane Ouattara, c'est pourquoi vous êtes un espoir pour la Côte d'Ivoire".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.