Cote d'Ivoire: Siandou Fofana à la jeunesse de Port-Bouët - "Donnez-nous 1000 noms, nous allons les former et leur donner des emplois"

Le samedi 15 février 2020, à la Place Laurent Gbagbo d'Abidjan Port-Bouët, le ministre Siandou Fofana a demandé à la jeunesse de la commune de proposer à son équipe, 1000 jeunes porteurs de projets à accompagner, former et à aider à s'installer.

«Nous allons faire en sorte que certains métiers soient créés ici a Port-Bouët. L'idée, c'est d'inventer un nouveau mécanisme pour vous jeunes, pour que l'espoir suscité par notre présence ne soit pas tué. Je prends l'engagement de vous retrouver dès le début du mois de mars à un atelier pour engager les réflexions à l'effet de mettre en place un mécanisme pour votre emploi.

Mais déjà, donnez-nous 1000 noms, nous allons les former et leur donner de l'emploi. Je dis bien 1000 noms. La jeunesse a besoin d'être responsable et de se prendre en charge», a lancé aux jeunes, le ministre Siandou Fofana.

Il présidait la cérémonie d'investiture du bureau national du mouvement "Espoir Siandou Fofana", un mouvement de jeunes né en 2018 et qui l'a soutenu dans sa campagne pour les municipales.

Devant ces centaines de jeunes, Siandou Fofana a promis apporter son soutien et ses idées à l'équipe municipale en place afin d'améliorer leurs conditions de vie.

«Nous avions dit en son temps que si l'on nous confiait la Mairie de Port-Bouët, en trois mois, nous multiplierions par trois, le budget qui est de 10 milliards FCFA.

Mais, sans regrets et sans animosité, c'est l'avenir de la commune qui compte. Il faut qu'elle avance. C'est cela l'essentiel. Et pour que la commune avance, il faut que ses enfants soient à l'aise. Il faut pour cela que nous apportions notre expertise, notre savoir-faire et notre soutien à l'ensemble de l'équipe municipale.

Car, après tout, nous sommes tous Conseillers municipaux», a-t-il assuré, avant de promettre que la commune aura sa part des 12 milliards de Dollars (200 milliards FCFA) d'investissements annoncés dans le cadre du projet national touristique "Sublime Côte d'Ivoire".

Siandou Fofana a par ailleurs salué la naissance de "Espoir Siandou Fofana" qui, selon lui, est créé par des jeunes soucieux de donner le meilleur d'eux-mêmes en contribuant à ses côtés, à façonner «avec hardiesse et détermination», le devenir de Port-Bouët et de ses enfants.

Pour lui, ce mouvement ne vient pas pour le magnifier, mais pour le rendre plus soucieux que d'ordinaire, de l'avenir de la commune, de sa jeunesse, et toute la population.

«En d'autres termes, je me dois d'être soucieux, de me préoccuper de l'avenir des uns et des autres, à l'effet de constituer un véritable instrument de l'espoir d'une jeunesse, donner de l'espoir, servir de l'espérance, pour que demain soit encore meilleur qu'il n'a été hier», a expliqué le ministre Siandou Fofana.

Kamara Gaoussou, le président du mouvement, a assuré Siandou Fofana de la détermination de ses camarades et lui à le porter jusqu'à faire de lui le Maire de la commune de Port-Bouët. «Vous ne savez pas que faire la politique, vous êtes aussi un bosseur.

Vous pouvez nous faire confiance. Nous sommes vos soldats. Ordonnez et nous exécuterons. ( L'heure des bavardages est terminée. Nous serons avec vous jusqu'à ce que vous soyez élu maire de la Port-Bouët», a-t-il assuré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.