Madagascar: Ihosy - Arrestation d'un défenseur des droits de l'homme

Arrestation d'un membre des organisations de la société civile et défenseur des droits de l'homme à Ihosy. Samedi, le président de l'association « Ny to tsy mba zainy », a été arrêté par les forces de gendarmerie.

De source auprès du groupement de la gendarmerie nationale de la région Ihorombe, ce leader de la société civile est inculpé pour escroquerie et extorsion de fonds. Les actes pour lesquels il est reproché remonteraient en 2018. Trois témoins à charge se seraient manifestés dans le cadre de cette affaire. Après avoir passé le week-end en garde à vue, il était prévu être traduit hier après-midi vers 15 heures au parquet près tribunal de première instance à Ihosy.

Connu dans certains districts des régions Ihorombe, Anosy, Haute Matsiatra dans la lutte et la dénonciation des abus perpétrés par les agents de l'Etat, le président de l'association « Ny to tsy mba zainy » avait des relations houleuses avec des ayant voix au chapitre auprès du tribunal, de la police de la gendarmerie ainsi que d'autres services publics à Ihosy. Il recevait en l'occurrence des plaintes des personnes vivant jusqu'aux fins fonds de la brousse de la région Ihorombe, lesquelles sont le plus souvent confrontées à des difficultés et à d'épineuses affaires judiciaires.

En jouant son rôle de défenseur des droits humains et de lanceur d'alerte, il s'est attiré le plus souvent la foudre des autorités en s'engageant dans une série de bras de fer. Ce président d'association relaie quasi-systématiquement les cas de violations des droits de l'homme, d'abus et de corruption qui lui sont signalés, aux institutions, ministères, organismes ou agence du système des nations unies ayant qualité à agir. Faisant écho en haute sphère, le retentissement des actions qu'il mène fait du bruit dans le landerneau.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.