Afrique: Entrepreneuriat africain - Le coup de pouce de la BAD

La Banque africaine de Développement vient de procéder au décaissement de 2,5 millions de dollars, soit 1,5 milliard de F, destinés à la Fondation Tony Elumelu.

La Banque africaine de Développement (Bad) s'est engagée en faveur de l'entrepreneuriat africain, avec le décaissement de 5 milliards de dollars, soit plus de 3 milliards de F qu'elle envisage verser à la Fondation Tony Elumelu, en vue de renforcer les petites et moyennes entreprises et développer les jeunes entrepreneurs. 2,5 millions de dollars, soit environ 1,5 milliard de F ont d'ores et déjà été débloqués en fin de semaine dernière.

Quant au reste des fonds, ils seront octroyés à la Fondation Tony Elumelu (TEF) au cours du premier trimestre de 2020. L'engagement de la Bad s'est fait suite au récent décaissement de 8,5 millions de dollars, représentent plus de 5 milliards de F au titre de l'apport du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) à 2 648 entrepreneurs dans la région du Sahel.

Et, sur le plan global, en Afrique, en vue d'accélérer l'autonomisation économique agencée par la Tef. La Fondation Tony Elumelu est une association qui œuvre pour l'autonomisation des entrepreneurs africains, avec de nouvelles idées de démarrage des entreprises existantes de moins de trois ans, opérant dans tous les secteurs.

Son objectif étant de créer de millions d'emplois et des revenus nécessaires au développement durable du continent. Le programme d'entrepreneuriat de la Tef est un engagement de 100 millions de dollars sur 10 ans. Il vise à identifier, former, mentorer et financer 10 000 entrepreneurs. Les entrepreneurs qui dirigent les start-ups à fort potentiel et les futurs chefs d'entreprises aux idées transformatrices sont invités à postuler.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.