Angola: Le pays renforce la prévention contre la traite des êtres humains

Luanda — L'Angola continue de renforcer et d'établir des partenariats avec des organisations internationales, afin de sensibiliser davantage le public à l'identification des signes pouvant témoigner de cas de traite des êtres humains, a réaffirmé la secrétaire d'État aux Droits de l'homme et à la Citoyenneté, Ana Celeste Januário.

Intervenant lundi à l'ouverture d'un cours de formation sur «la lutte contre la traite des êtres humains», Ana Celeste Januário a souligné la nécessité de réaliser des campagnes à la radio, à la télévision et sur les réseaux sociaux avec la diffusion de supports d'information.

La gouvernante a aussi parlé de la campagne internationale Cœur Bleu «Coração Azul», déjà en cours dans le pays et de l'approbation, vendredi dernier, du plan d'action national pour la prévention et la lutte contre la traite des êtres humains.

Elle a rappelé que l'engagement de l'État angolais était de plus en plus évident, compte tenu du nombre de cas qui avaient été divulgués et enregistrés.

À titre d'exemple, elle a précisé que jusqu'à l'année dernière, 80 cas avaient été enregistrés, dont 20 étaient déjà devant les tribunaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.