Madagascar: Stade Barea - Andry Rajoelina sur le terrain

Le Chef de l'Etat insiste pour que les conditions sécuritaires soient particulièrement prises en considération.

Pas de répit. Le président Andry Rajoelina poursuit les descentes sur le terrain pour superviser l'avancement des travaux au niveau de plusieurs sites du pays. Après avoir constaté de visu la construction du Rova d'Antananarivo, le Chef de l'Etat s'est rendu aussi à Mahamasina pour suivre de près les travaux de construction du Stade Barea. Un projet qui lui tient particulièrement à cœur car la promotion du sport et de la jeunesse fait partie de ses « velirano ». Pour le moment, le numéro Un d'Iavoloha affiche une satisfaction par rapport à l'avancement des travaux réalisés par l'entreprise « China State Construction Overseas Development » (CSCOD).

La phase de démolition de l'ancienne tribune ayant déjà été terminée, l'entreprise entame actuellement le stade d'études en vue de l'installation de la fondation. « C'est la phase la plus importante car la solidité du stade en dépend », a expliqué le responsable du projet. Et lui de faire savoir que le timing prévu pour la réalisation du Stade Barea est complètement respecté pour le moment. En effet, le Chef de l'Etat a effectué cette descente sur le terrain de Mahamasina pour voir si le deadline sera respecté.

21 juin 2020. La première phase du projet consiste à la construction d'une tribune de 16 114 places, si le nombre des places assises sur l'ancienne tribune était de 3 000 places. La nouvelle tribune de 4 niveaux (ndlr : 32 mètres de hauteur) comporte entre autres, des espaces VIP, une salle de presse pour 150 personnes, des locaux techniques, une salle de réception VIP, une salle d'entraînement, 4 vestiaires équipés de lits de massage, 16 chambres d'hôtels privées, ainsi que 13 chambres standards ou box de restauration. « Des magasins et différentes boutiques de mode et d'arts malagasy y seront également installés », a annoncé le Chef de l'Etat. Si l'on se réfère à la fiche technique du projet, la cérémonie de réception officielle de la nouvelle tribune aura lieu le 21 juin 2020. La deuxième phase du projet quant à elle, sera finalisée d'ici juin 2021. Il s'agit de la construction des gradins de 40 880 places.

Conditions sécuritaires. Les conditions sécuritaires ont particulièrement été prises en considération. « On ne peut plus accepter que de nouvelles bousculades causant des pertes en vie humaine puissent se reproduire à Mahamasina », soutient le président Andry Rajoelina. En effet, la nouvelle tribune actuellement en cours de construction comporte une plateforme d'évacuation rapide pour 16 000 personnes. Par ailleurs, 6 entrées principales et 28 escaliers d'entrée sont prévus au Stade Barea. Il y aura aussi des équipements anti-incendie et une salle de contrôle de sécurité.

Si actuellement, Mahamasina ne compte que 3 toilettes, la nouvelle infrastructure sera quant à elle dotée de 50 toilettes qui seront réparties autour du stade, sous les gradins et sous la tribune. Il y aura aussi 1 terrain d'entraînement de football, 10 terrains de basket, mais aussi 1 boulodrome comportant 10 terrains de pétanques. Une énorme surface sera réservée pour le parking. Il y aura notamment un parking pour 115 voitures légères et 4 places bus. En termes de maintien de l'ordre et de la sécurité, l'on peut affirmer que le futur stade de Mahamasina respecte les normes internationales. Rien n'a été laissé au hasard.

Andry Rajoelina a d'ailleurs incité les responsables de l'entreprise CSCOD à prioriser la qualité, mais aussi la solidité du stade. Il convient en effet de noter que c'est cette société chinoise qui a construit le siège de l'Union Africaine. Lors de cette descente sur le terrain, le Chef de l'Etat a été accompagné par le ministre de la Défense nationale, le ministre de la Jeunesse et des Sports, le Maire de la CUA, Naina Andriantsitohaina, ainsi que le Conseiller spécial de la Présidence, Gérard Andriamanohisoa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.