Cameroun: Georges Elanga Obam - « Nous travaillons pour assurer le respect des dispositions de la loi »

interview

Monsieur le ministre, l'élection des exécutifs communaux débute ce jour dans certaines communes. Quelles précisions pourriez-vous faire par rapport à ces opérations ?

Les élections municipales se sont tenues, au cours desquelles on a procédé à l'élection des conseillers municipaux pour l'ensemble des communes de notre pays. Dans l'ensemble, les choses se sont bien passées. Il se trouve que maintenant, la loi dispose qu'un certain nombre de considérations soient satisfaites.

Il s'agit de procéder à l'élection des exécutifs municipaux et à la mise en place des maires de ville. La loi dispose que désormais les communautés urbaines qui avaient à leur tête les délégués du gouvernement seront désormais conduites par des maires qui seront élus parmi l'ensemble des conseillers municipaux des communes d'arrondissement.

Nous travaillons pour nous assurer de la une saine conduite de ces opérations et du respect des dispositions de la loi. Une circulaire a été prise par nos soins et qui précise et détaille les modalités de conduite de ces opérations relativement aux sessions de plein droit qui vont se tenir.

Pour les communes, la session se tient le deuxième mardi après la proclamation des résultats. Vous être sans ignorer que la proclamation des résultats ne s'est pas faite le même jour pour l'ensemble des communes du pays.

Et c'est pour cela que la circulaire considère que lorsque la proclamation a eu lieu avant mardi qui était le 11 février, l'élection, c'est-à-dire la session de plein droit aura lieu le 18, c'est-à-dire aujourd'hui. Pour celles où la proclamation a eu lieu après mardi, la session de plein droit se tiendra le mardi 25 du mois de février. Quel est le rôle du représentant de l'Etat ?

Le représentant de l'Etat, en l'occurrence le préfet, convoque la tenue de cette session de plein droit à laquelle il assiste conformément à la loi, mais il ne la préside pas.

Parce que nous avons entendu toutes sortes d'interprétations de la loi qui ont été faites. La session est présidée par le doyen d'âge du conseil municipal qui est assisté par le plus jeune conseiller.

Pour ce qui est de l'installation des exécutifs élus, il s'agit là pour l'autorité administrative, qui exerce la tutelle effectivement, de faire le constat public de ce que des responsables ont été élus et prennent leur fonction de manière officielle.

Quel est le retour que vous avez eu par rapport à cette circulaire ?

Quelques âmes chagrines en manque de sensations, se sont emparées de la circulaire en émettant une interprétation qui nous a surpris, nous qui travaillons au ministère de la Décentralisation et avons assisté à l'élaboration de la loi dont le chef de l'Etat a instruit sa mise en place.

Je crois que ce sont des personnes qui n'ont pas bien lu le Code général des collectivités territoriales décentralisées et qui pensent que pour la seconde catégorie des collectivités territoriales décentralisés, à savoir les communautés urbaines, il y avait eu des excès. A ce niveau, le processus se développe en deux étapes.

La première étape consiste à élire le maire et ses adjoints et ça c'est le troisième mardi après la proclamation des résultats dès l'élection des conseillers municipaux des communes d'arrondissement.

Si vous prenez le cas d'une ville comme Yaoundé où il y a sept communes, les résultats auraient été proclamés avant le mardi 11 pour d'autres, et pour certains, après le mardi 11.

Il faut retenir que, c'est la date la plus éloignée qui est retenue pour être conforme à ce que les derniers résultats proclamés, l'élection du maire ait lieu le troisième mardi.

Donc il y a l'ensemble des conseillers municipaux de toutes les communes d'arrondissement qui constituent le collège électoral qui est convoqué par le représentant de l'Etat. L'ensemble des conseillers élisent le maire, élisent les adjoints au maire.

Les maires postulent par un scrutin uninominal, et les adjoints, par une liste de candidats. Le mardi qui suit, une autre session se tient à l'effet d'élire les commissions.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.