Sénégal: DBF - Les travailleurs réclament la relance du train dans "les plus brefs delais"

Tambacounda — Le président de l'Intersyndicale Dakar-Bamako Ferroviaire, Mambaye Tounkara, a plaidé mardi à Tambacounda (est), pour la relance de la ligne de chemins de fer Dakar-Bamako dans les plus brefs délais pour redynamiser l'activité économique et commerciale entre le Sénégal et le Mali.

"Nous souffrons de l'arrêt du train Dakar-Bamako. Depuis 1885, le train n'a jamais cessé de rouler. Maintenant, cela fait trois ans qu'il est aux arrêts stoppant avec lui toute l'activité commerciale", a-t-il dit.

Le syndicaliste s'adressait à des journalistes après avoir rencontré des cheminots de Tambacounda lors d'une assemblée générale consacrée à la situation de Dakar- Bamako Ferroviaire.

L'arrêt du train a causé la défectuosité des routes et mis en ruine plusieurs bâtiments abritant les gares ou les maisons de fonctions des chefs de gare, a souligné Mambaye Tounkara.

Le port de Dakar qui était en deuxième position sur le continent Africain est aujourd'hui en cinquième position, liée à l'arrêt du trafic ferroviaire, a-t-il fait savoir, relevant que plus de 400 camions y sont stationnés.

Selon lui, l'Administrateur de Dakar Bamako ferroviaire a proposé un projet de reprise des activités avec un port sec à Tambacounda qui va accompagner le désengorgement du port de Dakar.

"Il est également en phase de location de 6 locomotives dont 5 de ligne et 1 de manœuvre pour qu'au moins dans les 6 prochains mois qu'on puisse reprendre les activités sur le trajet Dakar-Bamako", a dit M. Tounkara.

Il relève que malgré toutes les actions prises par l'administrateur général de DBF et le gouvernement du Sénégal, "il y a toujours une inquiétude, un manque total de vision par rapport aux perspectives de relance dans les plus brefs délais".

L'intersyndicale prévoit dans les meilleurs délais un rassemblement à Thiès pour marcher vers le palais afin d'interpeller le président de la République pour la reprise de l'activité ferroviaire Dakar-Bamako.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.