Sénégal: Boxe - Tournoi de qualification aux JO «Tokyo 2020

18 Février 2020

En prélude aux Jeux Olympiques de Tokyo, Dakar sera pendant une semaine une place forte de la boxe mondiale avec le tournoi de qualification olympique qui accueille du 20 au 29 février, au complexe Dakar-Arena de Diamniadio, plus de 321 boxeurs en provenance de 39 pays.

Le comité local d'organisation en interface avec le CIO a donné au cours d'un point de presse organisé hier, lundi, des gages d'une bonne organisation de ce tournoi préolympique. Un événement que l'on postule déjà comme un test grandeur nature en vue des Jeux olympiques de la jeunesse « Dakar 2022 ».

Le chemin qui mène au tournoi de boxe des Jeux olympiques de Tokyo 2020 s'ouvrira à Dakar avec le tournoi de qualification olympique prévu du 20 au 29 février au complexe Dakar- Arena de Diamniadio.

Plus de 231 boxeurs africains (164 hommes et 54 femmes) venus de 39 pays vont rivaliser de technicité sur les rings pour décrocher 33 places qualificatives reparties en 13 catégories.

En somme, c'est un contingent de près de 600 personnes dont les officiels et encadreurs, qui viendront investir la capitale sénégalaise.

A quelques jours de l'ouverture, le comité d'organisation local en interface avec le CIO a déjà préparé le terrain et s'affaire pour réussir une bonne organisation de l'événement qui sera diffusé au plan international par plusieurs chaînes de télévision.

«Depuis deux mois, nous travaillons de façon très serrée avec les équipes du CIO, de la Task force qui ont travaillé sur l'identification et l'aménagement des sites, notamment Dakar-Arena.

Les questions de transports avec toutes les exigences, sont réglées. Nous aurons un système de transport bien articulé. Du point de vue médical, nous avons signé des conventions avec des structures sanitaires.

La boxe étant un sport de combat, il faut assurer les questions d'assurances, d'ambulance et de sécurité qui ont été mises au point», a rassuré Ibrahima Wade, membre du CNOSS et à la tête du comité local d'organisation lors de la conférence de presse tenue hier, lundi 17 février, au salon d'honneur du stade Léopold Senghor en présence de Mironari Watanabé, président du groupe de travail sur la boxe du Comité International Olympique (CIO).

« Nous avons travaillé en parfaite intelligence. C'était une fédération qui était mise en avant pour l'organiser.

Ce qui fait l'originalité est que la Fédération internationale n'est pas là. C'est le CIO en interface avec le comité olympique et l'accord du ministère des Sports qui sont mis en avant », rappelle-t-il.

«Un événement test pour les JOJ 2022»

Pour le président Ibrahima Wade, c'est le Sénégal olympique qui est en marche» et l'organisation du TQO à Dakar constitue selon lui « un test grandeur nature » en vue des prochains Jeux olympiques de la jeunesse « Dakar 2022 ».

« C'est d'une grande importance parce que cela nous met un avant goût de ce que va devenir le JOJ. C'est le Sénégal olympique qui démarre et qui va mener aux grands rendez vous de 2022», rappelle t-il.

7 combattants sénégalais dans la mêlée

Pour la compétition proprement, les sept meilleurs combattants (dont une boxeuse) défendront les couleurs du Sénégal dans une compétition qui aura, selon Seydina Omar Diagne, vice- président du Cnoss « un niveau tés élevé ».

Le lancement officiel de ce TQO va cependant coïncider avec la pose de la première pierre le 20 février prochain et le démarrage des travaux du stade Olympique de Diamniadio. Dans cette direction, les organisateurs ont décidé d'articuler les deux programmes afin d'assurer leur bon déroulement et sans télescopage.

Le tournoi sera ouvert le jeudi 20 févier à 15h 30 par les autorités, notamment le président du CNOSS, Mamadou Diagna Ndiaye et le ministre des Sports, Matar Ba. Le coup d'envoi des combats sera donné à partir de 16 h.

Les combats se poursuivront les autres journées à partir de 14 heures. Après la journée de pause, le 27 févier, place sera faite le 28 février aux demi- finales. Le tournoi sera clôturé par les finales prévues le dimanche 29 février.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.