Congo-Brazzaville: La Fondation Eboko sensibilise les jeunes sur la préservation du patrimoine culturel

Dans le cadre de la campagne « C'est mon patrimoine donc je sensibilise » destinée aux enfants de 9 à 13 ans, la Fondation Eboko, que préside la défenseuse de l'histoire et des traditions africaines, Vanessa Ngakosso-Mavila, a organisé, le 15 février à Brazzaville, une sortie culturelle au profit de cette couche sociale qui constitue "ses ambassadeurs".

« Ensemble, nous encourageons la découverte et la transmission du savoir. Nous contribuons à élargir la participation à la vie culturelle en espérant voir naître un jour un engouement précoce pour le patrimoine », a indiqué Vanessa Mavila.

Selon elle, parmi les objectifs de la Fondation Eboko, figurent la sensibilisation au patrimoine culturel matériel et immatériel de l'Afrique en général, et du Congo, en particulier ; soutenue par une réelle volonté de sa protection et de sa préservation.

A travers ses actions, la Fondation tient à faire comprendre aux plus jeunes que classer et protéger un édifice ou un site naturel, c'est reconnaître son rôle dans l'histoire collective, et porter une attention particulière à son évolution future. « Le respect des lieux passe en effet par la connaissance de leur singularité », précise-t-elle.

La campagne initiée dans la capitale congolaise a permis aux jeunes de visiter tour à tour les lieux historiques et autres endroits culturels; notamment le Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza, la fresque de l'Afrique et la plus ancienne divinité égyptienne Horus, l'Allée des bustes et des talents; mais également le Musée-Galerie du Bassin du Congo, la Basilique sainte Anne, la place de la liberté et la plaque commémorative de la première maison de Brazzaville.

Pour la Fondation Eboko, les visites des lieux de mémoire ne doivent pas être réservée exclusivement aux adultes. Car les enfants sont souvent fascinés par leur architecture et l'histoire qui s'y rattache.

« A l'heure de la mondialisation, trop d'enfants passent du temps derrière les écrans; il est plus qu'urgent d'agir », a souligné Merveilles Otto qui conduisait la délégation des enfants.

En vue d'encourager ces « ambassadeurs » considérés comme les porte-voix dans son combat de la préservation du patrimoine culturel du pays, la Fondation a décoré des jeunes pour leur contribution à cette noble ambition.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.