Angola: La télévision numérique stimule l'économie

Luanda — Le ministre de la Communication sociale, Nuno Caldas Albino, a déclaré mardi à Luanda que le remplacement de la télévision analogique par le Service intégré de transmission numérique terrestre stimulera l'économie et "révolutionnera" le système de transmission télévisuelle et audio.

Le processus de migration de la télévision analogique vers la télévision numérique terrestre dans le pays est le résultat d'un partenariat établi entre les Gouvernements de l'Angola et du Japon dans le secteur des télécommunications.

Lors de son intervention au Séminaire sur la technologie de transmission numérique, le gouvernant a indiqué que le changement de ces services permettra également le développement des infrastructures de transmission, améliorant l'offre de canaux.

"Ce partenariat va révolutionner le système de numérisation et d'émission d'images et d'audio", a-t-il estimé. Quant à l'événement, il a rappelé que l'initiative va à l'encontre du Plan National de Développement (PDN) 2018/2022 et des efforts de l'Exécutif, en vue de consolider le programme de libéralisation numérique. Selon lui, la télévision reste le moyen de communication actuel qui atteint la majorité de la population, en particulier les jeunes, même avec l'émergence d'Internet. L'ISDB-T a été normalisé par l'Association d'Industrie et Business de radio (ARIB) au Japon. Il s'agit d'un nouveau type de système de diffusion numérique pour le renforcement des services audio, vidéo et multimédia.

Dans le monde, 20 pays ont déjà ISDB-T.

Actuellement, le signal de la Télévision publique angolaise (TPA) couvre l'ensemble du territoire national, avec le réseau d'émetteurs et par le satellite DTH. La TPA contrôle 174 stations, dont 96% sont alimentées par des générateurs.

De ces stations, plus de 60% sont semi-professionnelles avec 10 W-UHF.

Le projet de remplacement de la télévision analogique par le service de transmission numérique terrestre intégré (ISDB-T) en Angola a commencé il y a huit ans.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.