Congo-Kinshasa: La publication du plan de trésorerie du secteur public fait jaser

18 Février 2020

Après la publication du plan de trésorerie du secteur public, affirmant la réduction du budget national à 8, 235 milliards Usd, certains médias mal intentionnés sont montés en créneau pour user de l'intox. Sur la toile, la plupart de médias parlent de la réduction du budget à 5,5 milliards Usd. Il s'agit de mauvaises interprétations de nature à manipuler l'opinion.

De folles rumeurs se sont répandues sur les réseaux sociaux, certains médias en ligne n'ont pas hésité de publier de fausses nouvelles sur la réduction du budget pour l'exercice « 2020 ». Des commentaires des internautes laissent entendre que le Gouvernement actuel est aux abois pour arriver à mettre fin au coulage des recettes, à l'impunité et à la corruption

Cependant, la vraie information est que le plan de Trésorerie du secteur public du Ministère des Finances a été réduit de 31,70%. Ceci fait passer les recettes fiscales et non fiscales du budget 2020 de 7,735 milliards USD à 5,283 milliards USD. Cette réduction entraîne automatiquement la réduction des assignations des trois régies financières par rapport à leur niveau du Budget tel que voté au Parlement et promulgué par le Chef de l'Etat.

En fait, la réduction de ce budget pour l'exercice « 2020 » entraine ainsi des conséquences fâcheuses au ralentissement de gros projets « anti-pauvreté » imaginés par le quinquennat du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi. De même que les projets sociaux. Le ministère des Finances révèle que le nouveau niveau des recettes visé au Plan de trésorerie est en rapport avec les déclarations actuelles des Régies financières après la prise en compte notamment des ralentissements consécutifs de la croissance mondiale et leurs répercussions sur la croissance intérieure, ainsi que des effets décalés résultant de l'effondrement au dernier trimestre 2018 du cours du Cobalt.

Le Ministère des Finances explique cependant que, comme le cadre macroéconomique n'est pas figé mais mouvant et que les circonstances ayant prévalu à l'adoption du budget ont évolué, le Plan de trésorerie reprend, dans son contenu, les réalités du moment.

Dans ce volet, le Ministère des Finances, tenant en compte des tendances défavorables de la conjoncture actuelle, « retient des recettes et des dépenses totales respectivement de 9.195,6 (5,460 milliards USD) et 9.545,6 milliards de CDF (5,668 milliards USD). Ainsi, il en résulte un déficit de 350 milliards de CDF à couvrir par l'émission des bons de Trésor à souscrire par les banques commerciales».

Face à la propagation de la fausse nouvelle, l'opinion doit se démarquer de certains médias, en se fiant à la source du Ministère des Finances et du Budget. Car, indique-t-on, cette rumeur peut agir autrement sur l'opinion publique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.