Congo-Kinshasa: Goma - La Vice-ministre de l'ESU vient évaluer les instructions « 021 »

18 Février 2020

Liliane Banga Lwaboshi, vice-ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire (ESU) de la République démocratique du Congo, est arrivée à Goma (Nord-Kivu) ce mardi 18 février 2020. Elle affirme que sa mission sera focalisée essentiellement sur l'évaluation à mi-parcours des instructions académiques « 021 » pour l'année académique 2019-2020, mises à la disposition des Institutions publiques de l'ESU, entrées en vigueur depuis le 15 octobre 2019.

« Je vais avoir des séances de travail avec la conférence des chefs d'établissement d'enseignement supérieur du Nord-Kivu pour savoir si ces instructions académiques sont appliquées à la lettre dans les universités et instituts supérieurs de Goma et dans toute la province », précise Liliane Banga Lwaboshi.

Elle ajoute qu'elle échangera également avec les différents comités de gestion de ces institutions à Goma, en vue de résoudre les problèmes qui caractérisent quelques-uns d'entre eux, pour des meilleures solutions susceptibles de favoriser un bon climat de travail dans le secteur d'enseignement supérieur et universitaire au Nord-Kivu.

Après l'étape de Goma qui va se clôturer, le jeudi 20 février 2020, avec des visites dans différentes Universités et instituts supérieurs de la place, la vice-ministre de l'ESU se rendra à Bukavu, au Sud-Kivu où elle aura à présider, en plus de l'évaluation des instructions « 021 » dans cette province, une conférence avec les étudiants à l'Université Catholique de Bukavu (UCB) autour du thème « comment combattre les anti valeurs dans les milieux universitaires ?».

Prisca Luanda Kamala, ministre provinciale en charge de l'Education au Nord-Kivu dit attendre de la vice-ministre de l'ESU, des solutions utiles face aux difficultés qui animent ce secteur au niveau de sa province.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.