Ile Maurice: Metro Express - Huit chauffeurs abandonnent le tram

18 Février 2020

Metro Express Ltd (MEL) fait-elle actuellement face à une crise ? Ils avaient envisagé de démissionner en début de mois. En effet, des Train Captains mauriciens ont finalement décidé de franchir le pas. Interrogés, ces conducteurs de train indiquent qu'environ huit d'entre eux, sur les 22 recrutés l'an dernier pour conduire le Metro Express, sont sur le point de rendre leur uniforme. Du coup, à partir de mars, Metro Express Ltd (MEL) se retrouvera avec huit chauffeurs en moins.

Face à cette hémorragie au niveau des opérations, l'on apprend de sources sûres qu'ils seront remplacés par huit conducteurs singapouriens, pour un salaire mensuel de Rs 150 000, dès cette semaine. Est-ce une décision temporaire en attendant que d'autres Train Captains soient recrutés, y compris pour la phase 2 du projet, entre Curepipe et Rose-Hill ? Il s'avère que MEL a lancé un appel à candidatures pour le poste de Train Captain, le 10 février (Voir encadré). La date limite pour les envois est le 24 février.

Pourquoi démissionnent-ils ? Les raisons seraient multiples. Tout d'abord, ils sont toujours en attente du paiement de leur salaire de base de Rs 30 000 après confirmation au poste de Train Captain. Aussi, ils n'ont toujours pas obtenu leurs allocations, notamment pour le repas, le shift et les heures supplémentaires. Les conducteurs parlent également d'irrégularités concernant le paiement de leur salaire. Ils avancent que pour le mois de janvier, ils ont reçu uniquement le salaire de leur formation, qui s'élève à Rs 28 000. Or, ils ont travaillé pendant de longues heures selon un système de shift et n'ont pas obtenu les allocations promises.

L'autre raison qui a motivé leur départ est l'attente de leur permis et certificat d'opération de la Singapore Mass Transit Corporation (SMRT), qui a dispensé la formation de Train Captains. Ils déplorent aussi le manque de communication entre la direction et les employés. Selon eux, certains cadres ne seraient pas à la bonne place.

Pour rappel, SMRT avait obtenu, en octobre 2018, un contrat de Rs 241 millions, pour une durée de deux ans. Les Singapouriens jouent un rôle consultatif dans la préparation des membres clés du personnel (chefs, directeurs et cadres). Ces derniers sont recrutés localement et forment ensuite, à leur tour, le reste de l'équipe responsable des opérations au sein de MEL.

Sollicité quant à la démission des huit Train Captains et leur remplacement par des Singapouriens, le département de communication de MEL a répondu : «We do not have any such threat. As already in the public domain, SMRT Train Captains have been in Mauritius as part of the operation readiness contract for knowledge transfer, training and mentoring of our Mauritian Train Captains.» À une autre question, MEL indique que le problème de salaire, causé à la transition des «Train Captains» de trainee à full-fledged employees, a été résolu.

MEL recrute

Ça vous intéresse de conduire un tram ? Metro Express Ltd, recrute des «Train Captains». Parmi les critères de sélection, le candidat doit être détenteur d'un School Certificate avec au moins un C dans trois sujets, l'anglais, le français et les maths. Il doit avoir une expérience d'environ cinq ans dans un environnement technique ou dans l'industrie du transport (bus). Le candidat peut aussi être détenteur d'un certificat ou diplôme en ingénierie ou informatique avec au moins un an d'expérience. Ces conducteurs retenus après une présélection seront formés à bord du simulateur Lander et auront ainsi la possibilité de conduire le métro dans des situations réelles, grâce à l'expertise apportée par la société singapourienne SMRT, qui assure l'Operation Readiness du Metro Express. D'autres postes sont à pourvoir. Ils sont «Controller OCC» pour le centre de contrôle à Richelieu et des «Supervisor Train Operations».

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.