Ile Maurice: Au réservoir La Ferme - Un jeune de 23 ans meurt noyé - «Il aimait nager... »

18 Février 2020

C'est un moment passé en famille qui s'est transformé en cauchemar. Khousal Matabucus, 23 ans, domicilié à Queen Victoria, Flacq, a péri noyé au réservoir La Ferme, dimanche. Le jeune homme, un menuisier, s'était rendu chez des proches à Bambous. L'autopsie, pratiquée par le médecin légiste de la police, le Dr Shaila Prasad-Jankee, a attribué le décès de Khousal Matabucus à une asphyxie due à la noyade. Ses funérailles ont eu lieu hier, lundi 17 février.

C'est l'un des cousins de Khousal Matabucus, âgé de 35 ans et habitant Bambous, qui a donné l'alerte. Le trentenaire, interrogé par la police, a expliqué qu'il se trouvait chez lui en compagnie de Khousal Matabucus et de sa famille dimanche. Et d'ajouter qu'ils avaient consommé des boissons alcoolisées, avant de se rendre au réservoir La Ferme.

Arrivé sur les lieux, Khousal Matabucus a voulu nager. Sa mère le lui a interdit, a indiqué le cousin à la police. En vain... Le jeune homme s'est mis sur la barrière et a plongé. Il a nagé un peu, avant de se retrouver en difficulté et de disparaître de la surface. Un volontaire a tenté de retrouver le jeune homme, sans succès.

«Il était un bon vivant»

La famille a appelé la police de Bambous. L'aide du Groupement d'intervention de la police mauricienne et de la Special Operation Division du Mauritius Fire Service a été sollicitée. Après environ deux heures de recherches, le corps sans vie de Kushal Matabucus a été repêché.

Les proches de Khousal Matabucus sont encore sous le choc. Ceux qui le connaissaient bien le décrivent comme un homme jovial et un bon vivant. Il aimait profiter de la vie et avait un grand cœur, confie ses amis. «Il aimait nager et était un passionné de pêche. So létan fini dan lapes angiy mem», confie Jean Denis Nellathumbey, 35 ans, beau-frère de la victime.

«J'étais avec lui. C'était la première fois que nous nous sommes rendus au réservoir La Ferme. Je nageais aussi. J'ai tenté de le sauver lorsqu'il s'est retrouvé en difficulté, mais je n'ai rien pu faire malheureusement», déplore le trentenaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.