Algérie: La relance des Ecoles des cadets de la Nation

Alger — L'Inspecteur de la direction des Cadets de la Nation, le Colonel Kamouche Khemissi, a affirmé mardi que la relance des Ecoles des cadets de la Nation s'inscrivait dans le cadre de la stratégie du Haut Commandement de l'Armée nationale populaire (ANP) pour se mettre au diapason des nouvelles technologies et moderniser ses forces.

Lors du Forum du quotidien arabophone "Ech-chaâb", le Colonel Kamouche a indiqué que les Ecoles des cadets de la Nation constituaient "une pépinière" pour l'institution de l'ANP, expliquant que "les cadres qui en sont issus sont armés d'une base scientifique leur permettant de s'adapter aux nouvelles technologies, utilisées par le Haut Commandement de l'ANP dans la modernisation de ses forces, afin de pouvoir défendre l'intégrité du territoire national en toute situation".

Rappelant l'existence actuellement de 10 Ecoles à travers le territoire national, dont 3 lycées et 7 CEM, il a précisé le nombre de bacheliers était de 600 à 800 étudiants.

Lire aussi: Blida: Lancement du concours d'admission aux écoles des cadets de la Nation

Coïncidant avec la célébration de la journée nationale du Chahid (18 février), le Forum "Ech-chaâb", a vu l'intervention de plusieurs anciens élèves d'Ecoles des cadets de la Révolution, dont la majorité des fils de chouhada et de moudjahidine.

La première Ecole des cadets de la Révolution avait été ouverte après l'indépendance (1962), à Annaba afin d'accueillir et de prendre en charge les enfants algériens réfugiés en Tunisie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.