Guinée: Commune de Labé versus commerçants - La rupture autour d'une taxe

18 Février 2020

La tension née entre commune et commerçants ces dernières semaines, au tour de la taxe d'assainissement a atteint un autre niveau d'incompréhension entre les parties qui ne se font plus de cadeau.

Pour Sarifou Diallo du collectif pour la défense des intérêts des commerçants, la pilule est mère, difficile à avaler :

« Ce bras de fer est né du refus de la commune de la proposition des commerçants et de la chambre de commerce... »

A la commune, sans démordre non plus, les conseillers estiment la décision prise en commun avec la hiérarchie des commerçants avant de mentionner :

« il n'y a pas eu d'augmentation au niveau de la location de leur stand habituelle, nous avons prposé d'introduire la t axe d'assainissement, c'est-à-dire demander désormais à chaque propriétaire d'un kiosque métallique ou en dur de payer 500 f pour l'assainissement et aux magasiniers 1000 f par jour. »

Vendredi au terme d'un conclave de plusieurs heures aucun accord n'est venu sanctionner le désaccord qui s'est prolongé jusqu'au lundi.

Alors le collectif pour la défense des intérêts des commerçants s'est fendu d'un communiqué dans lequel, il met un terme aux négociations tout en incitant les commerçants à ne plus payer de taxes à la commune.

Conseiller communal, Younoussa Baldé a condamné alors une décision grave et irréfléchie qui ne manquera pas de susciter une plainte de l commune contre le collectif.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.