Congo-Brazzaville: Humour - Vendredi du rire, un concept pour recréer les professionnels de divers horizons

Initiée par l'humoriste congolais, Djaust Pounga, la première édition de la rencontre « Vendredi du rire » se tiendra le 6 mars à Brazzaville.

Après avoir régalé le public de la célèbre émission « Le parlement du rire », plus d'une fois, lors du Festival Tuséo et plusieurs fois en "One man show" lors de ses différents spectacles nationaux et internationaux, Djaust Pounga ne cesse de surprendre les amoureux du rire.

C'est parce que le rire est une réelle source de relaxation, de motivation et d'efficacité, que l'artiste a jugé important de l'inculquer à de nombreux professionnels. Ainsi, entrepreneurs, chefs d'entreprise, fonctionnaires, collaborateurs et bien d'autres sont conviés à ce rendez-vous.

« Il n'est pas rare de constater combien de travailleurs s'enracinent dans leur job sans pour autant prendre le temps de lâcher prise un moment, se ressourcer et après se relancer dans le travail. L'homme n'est pas une machine et aujourd'hui de nombreuses études scientifiques prouvent que faire une pause, de temps en temps, dans le travail est important pour être plus efficace. Et, quoi de plus qu'une thérapie par le rire », a indiqué l'humoriste.

Le vendredi du rire est une sauce d'humour concoctée par plusieurs professionnels, artistes comédiens et humoristes congolais sous la direction de Djaust Pounga. Durant trois heures, le rire battra son plein et aura, non seulement, pour objectif de divertir le public mais surtout de lui partager des valeurs et astuces pour être un peu plus efficace et heureux dans leur profession.

En effet, certaines personnes sont prêtes à tout abandonner lorsqu'elles ne se sentent plus productives ou efficaces dans leur emploi, avançant tout le temps la raison de l'épuisement. Le but de ce rendez-vous est d'emmener le public à un nouveau style de vie équilibrant la vie professionnelle, la vie personnelle et la productivité mentale.

« J'ai vu des gens vouloir démissionner de leur emploi car pour eux, il était devenu épuisant et qu'il ne leur rendait plus heureux. La solution n'est pas de fuir le poids des responsabilités car tout travail a ses contraintes. Le plus important, c'est d'aimer son travail et pour l'aimer il faut être heureux en soi et dégager continuellement de la bonne humeur. Le rire est une véritable source d'efficacité professionnelle et personnelle », a confié l'un des organisateurs de l'évènement.

Notons que l'initiative connaît une forte adhésion, sur la toile, de la part de quelques professionnels qui estiment que c'est une bonne occasion pour évacuer le stress, les angoisses et les douleurs du quotidien. Pour d'autres, c'est aussi une belle opportunité de se faire un nouveau réseau professionnel et d'étoffer son carnet d'adresses. Rendez-vous est donc pris pour le 6 mars en début de soirée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.