Burkina Faso: Recrutement frauduleux à la CNSS - Deux agents plaident non coupables

18 Février 2020

Des agents de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ont comparu, le mardi 18 février 2020 devant le tribunal de Grande instance de Ouagadougou, pour la suite des auditions dans leur présumée implication dans la fraude au concours de recrutement externe de 85 agents en 2018.

Les auditions pour fraude au concours de recrutement externe d'agents au profit de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) se poursuivent.

Hier, lundi 18 février 2020, deux agents étaient à la barre pour leur présumée implication. Il s'agit de Liliane Saré et Martinien Ilboudo, tous deux membres du jury, lors du recrutement. A la barre, ils ont nié les faits à eux reprochés et ont plaidé tous non coupables.

Les auditions ont porté sur la levée des anonymats et le report des notes des candidats. Pour M. Ilboudo, il a été membre du jury de surveillance dans le processus de recrutement.

Avant la formation du jury de délibération, il a participé au report des notes à la demande du Directeur des ressources humaines (DRH). En quelle qualité avez-vous fait cela ? A cette question du procureur, il répond : « Je ne sais pas. Mon chef m'a dit qu'on a besoin de moi à la DRH pour un travail ».

Le ministère public a relevé plusieurs faits qui laissent planer des doutes sur la manipulation des copies. D'abord, a indiqué le procureur, l'opération d'anonymat a été faite en présence des délégués de personnel, mais, à la levée des anonymats, a-t-il déploré, ces derniers n'y étaient pas.

Ensuite, a-t-il ajouté, les enveloppes contenant les copies et les en-têtes ne portaient aucun signe, ni aucun paraphe garantissant leur intégrité. Du moment où les copies étaient gardées dans le bureau du DRH, a-t-il poursuivi, celui-ci avait la latitude de les manipuler à sa guise.

« Les enveloppes devraient être scellées et remises à une personne extérieure. C'est un simulacre d'anonymat », a-t-il laissé entendre.

Avant que les avocats de la défense ne réagissent, l'audience a été suspendue pour raison de santé d'un membre du jury. Elle reprendra le 25 février prochain avec les auditions des autres prévenus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.