Madagascar: Ny Rado Rafalimanana - Liberté provisoire mais sous contrôle judiciaire

Ny Rado Rafalimanana fait encore l'objet de nombreux autres dossiers judiciaires.Le président de l'association « Ny fanahy no maha olona » fait encore l'objet de nombreux autres dossiers judiciaires, notamment la plainte pour usurpation de titre.

Une heure. C'est la durée de l'audition de Ny Rado Rafalimanana auprès du juge d'instruction. Comme prévu, le président national de l'association « Ny Fanahy no maha olona » a été déféré au parquet du tribunal de première instance d'Anosy hier pour le dossier relatif au non paiement de factures d'un montant de 8 millions d'Ariary lors de la campagne électorale de l'élection présidentielle. Le plaignant étant le propriétaire d'une société d'imprimerie.

A l'issue de son audition, Ny Rado Rafalimanana a bénéficié d'une liberté provisoire mais il a été mis sous contrôle judiciaire. C'est ce qu'a fait savoir une source auprès du tribunal de première instance d'Anosy. Son avocat a déjà expliqué la veille, lors d'une intervention sur les réseaux sociaux, que son client a déjà réglé les factures y afférentes et il sera présent à Anosy pour faire la lumière sur ces accusations.

En effet, c'était chose faite. L'ex-candidat à la Présidentielle était bel et bien présent au parquet du TPI d'Anosy. Une source judiciaire a toutefois fait savoir que le déferrement d'hier représente le début du processus. Selon les explications, lundi dernier, lors de son premier passage devant les Juges, Ny Rado Rafalimanana aurait déposé des pièces justifiant qu'il a déjà réglé ces factures au mois d'octobre 2019. Des pièces constituant des éléments nouveaux dans ce dossier qui, rappelons-le, a toujours été traité au niveau du Pôle Anti-Corruption. Le tribunal de première instance d'Anosy n'a été saisi sur l'affaire qu'il y a quelques semaines. En attendant la convocation et l'audition du plaignant donc, Ny Rado Rafalimanana recouvre la liberté. Il sera cependant sous contrôle judiciaire. Certainement à cause des nombreux autres dossiers judiciaires dont il fait l'objet.

« Laissez-passer diplomatique ». Il convient en effet de noter que mises à part les plaintes pour escroquerie, le numéro Un du « Ny fanahy no maha-olona » est aussi poursuivi pour usurpation de titre et de fonction, et faux et usage de faux, suite aux polémiques autour de son « laissez-passer diplomatique ». Un passeport considéré par le Ministère des Affaires Étrangères comme « nul et non avenu ». Pour ce dossier, c'est la Direction de la Législation et du Contentieux auprès de la Primature qui aurait porté plainte. Se prétendant être l'Ambassadeur de l'Intergouvernemental Collaborative Action Fund for Excellence (ICAFE) et de World Fund for Development and Planning (WFDP), Ny Rado Rafalimanana s'est vu désavoué par le Système des Nations-Unies qui affirme dans un communiqué qu'aucune de ces associations n'est affiliée aux Nations-Unies.

Contrairement à ce qu'a toujours annoncé le président du « Ny fanahy no maha olona ». De son côté, Ny Rado Rafalimanana, à travers son avocat, continue de revendiquer son statut d'Ambassadeur. Quoi qu'il en soit, l'enquête judiciaire en cours permettra de faire la lumière sur cette affaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.