Congo-Kinshasa: Kongo-Central - Le nouveau bâtiment obstétrique de l'Hôpital général de Kisantu désormais opérationnel

La coopération entre la République Démocratique du Congo et l'Union Européenne, à travers le projet de renforcement de l'offre et de développement des services de Santé mis en œuvre par Memisa/Belgique a doté l'Hôpital général de référence Saint Luc de la ville de Kisantu, dans la province du Kongo Central, d'un nouveau bâtiment d'Obstétrique moderne.

Le Gouverneur Atou Matubuana a procédé en personne, à l'inauguration de ce chef d'œuvre, fruit de la coopération UE-RDC le mercredi 12 février dernier. Au cours de cette cérémonie qui s'est déroulée en présence de plusieurs députés provinciaux, la notabilité Ne Kongo et les délégués de l'Union européenne, le gouverneur a dit avec satisfaction que ce nouveau département est construit dans le souci majeur d'assurer le suivi prénatal des femmes enceintes qui devront désormais accoucher dans des conditions qui rassurent.

«C'est un sentiment de joie de venir à l'hôpital Saint Luc et inaugurer le bâtiment de la maternité moderne. Ceci parce que la dotation d'une maternité à cet hôpital contribue à l'amélioration de la qualité de soins de santé et aux conditions d'accueil pour les malades. Je rends donc hommage au Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, pour sa vision sur l'amélioration de l'état sanitaire du pays à travers la construction des infrastructures sanitaires de base », a déclaré Atou Matubuana, qui a aussi appelé à une bonne gestion de ce patrimoine par tous les prestataires, et exhorté la population au respect de ce cet ouvrage d'utilité salutaire.

De son côté, le ministre provincial de la santé a laissé entendre qu'au moins 3 autres ouvrages seront de nouveau construits, dont un centre de santé à Ngemba, une maison d'habitation des infirmières à Kindongo, les blocs médicaux techniques et la clôture de l'hôpital de Gombe Matadi, d'ici fin Juin 2020.

Zoom sur l'Hôpital général de référence de Kisantu...

Fondé en 1926, par la Fondation médicale de l'Université de Louvain au Congo (FOMULAC). Cet ouvrage sera cédé à la Congrégation catholique de la Compagnie de Jésus (Jésuites) lors du transfert du Centre Universitaire à Kinshasa, en 1952. En 1976, les Jésuites céderont cette œuvre, à leur tour, au Diocèse de Kisantu qui le débaptisera « Hôpital Saint Luc de Kisantu» en vue de marquer son caractère missionnaire.

L'Hôpital Saint Luc de Kisantu est implanté sur le plateau de la cité de Nkandu dans la ville d'Inkisi à plus de deux Kilomètres du Chef-lieu de l'ex district de la Lukaya, à 120 Km de la ville-province de Kinshasa et 280 Km de la ville de Matadi, Chef-lieu de la province du Kongo Central.

Dans le cadre de la santé publique, l'Hôpital St Luc de Kisantu est conventionné avec l'Etat Congolais, et par conséquent, joue le rôle de l'Hôpital Général de Référence pour la Zone de Santé de Kisantu dont la population couverte est estimée à environ 190.829 habitants pour une superficie de 2400 Km².

Avec un effectif de 168 agents dont 108 (67%) professionnels de santé et 54 (33%) administratifs, l'hôpital fonctionne avec 340 lits en tout. Avec une moyenne de 1.250 NC fréquentant l'hôpital, une moyenne de 135 cas bénéficie de la chirurgie majeure en chirurgie générale, orthopédie et gynéco obstétrique.

Outre les services médico-techniques dont dispose cet Hôpital, il y ait assuré aussi des soins dans plusieurs services médicaux, à savoir : la Médecine interne 51 lits, la Chirurgie 57 lits, la Pédiatrie 83 lits, la Gynéco Obstétrique 64 lits, l'Orthopédie 85 lits, la Dentisterie et l'Ophtalmologie.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.